22 janvier 2015

Marmelade d'orange au romarin

Ma passion pour la cuisine me pousse régulièrement à tester des recettes que je n'aurai jamais faites auparavant. Pour moi, la marmelade d'oranges, j'ai souvent trouvé cela amer mais aujourd'hui j'ai eu envie de tester. En plus, j'avais une petite commande de pancakes d'un ami... du coup, je me suis dit, quelle confiture pourrais-je lui insérer dans son petit panier garni ? Et bien, ce qui est de saison après tout, c'est bien l'orange ! Je me suis donc lancée dans la création d'une recette, en glanant quelques indices par ci, par là, afin d'aboutir à une recette pas trop amer et surtout parfumée car je m'étais décidée à y apporter une touche un peu boisée, avec du romarin. Le résultat est tout à fait escompté et j'en suis ravie ;-) Pour ce résultat, il vous faut trouver une variété d'orange douce, avec une belle chair (éviter les oranges à jus) et surtout non traitée. 


Par ailleurs, saviez-vous que le mot marmelade vient du portugais qui signifie confiture de coing ? J'ai lu qu'à l'époque de l'Antiquité, les Grecs et les Romarins avaient découvert ce processus de la marmelade, dite de cuisson lente, par le biais de la cuisson de coing avec du miel. En France, le mot marmelade, même si celui-ci est utilisé pour différents fruits, a fait l'objet d'une directive (franchement, quel intérêt de légiférer sur ce genre de truc ! Ooops, je me perds là...) en 1979 et ne s'applique normalement qu'aux produits élaborés avec des agrumes. 

Fidèles amis de la marmelade d'orange ou réfractaire à l'amertume de cette confiote, je vous conseille de tester cette recette de toute urgence !

Pour un petit pot de 120ml, j'ai utilisé : 

1 orange bio non traitée de variété Naveline (son poids environ 250g)
3 gouttes d'huile essentielle culinaire à la bergamote
125g de sucre 
20cl d'eau
1 belle branche de romarin frais

Préparation : 

Laver et essuyer l'orange. Prélever son zeste en lamelle, il vaut mieux éviter de le râper pour cette recette. 
Mettre ces zestes dans une petite casserole avec 20cl d'eau et 25g de sucre. Ajouter les 3 gouttes d'huile essentielle culinaire de Bergamote ainsi que la branche de romarin frais. Porter le tout à ébullition et laisser confire pendant environ 20 min à feux moyen. 

Pendant ce temps, préparer le reste de l'orange. Retirer le reste de peau et la fine pellicule blanche qu'il reste. Les mettre dans un petit sachet de thé, on les utilisera dans la cuisson.

Couper en petit morceau les quartiers d'orange en gardant précieusement son jus. Mettre ces morceaux et le jus dans une casserole et ajouter le restant du sucre (100g). Une fois les zestes confits, ajouter-les avec leur jus qui aura diminué, avec les morceaux d'orange, le jus et le sucre. Ajouter le petit sachet de thé refermé garni du reste de peau d'orange et des membranes blanches.

Faire cuire pendant environ 40 minutes à feu doux. Retirer le sachet de thé garni des restes de l'orange ainsi que la branche de romarin. Pour vérifier la cuisson, comme d'habitude, poser un petit peu de marmelade sur une assiette si cela fige, c'est que c'est bon !

Mettre la marmelade bien chaude dans un petit pot stérilisé dans l'eau bouillante et bien refermer immédiatement.

Vous pouvez conserver le pot de marmelade ouvert pendant une bonne semaine au réfrigérateur. 

Parfait pour accompagner des pancakes bien dodus !


Pour cette recette, je me suis inspirée entre autre, du blog Un déjeuner de Soleil.

1 commentaire:

  1. Avec une belle brioche tout juste sortie du four et une bonne tasse de thé ce fut somptueux!
    A conseiller pour les petits gourmands.
    Antoine-Hilarion

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires :-)