12 décembre 2015

Petit dej extra sans gluten, pudding de chia, compotée de poire

J'ai découvert récemment la graine de chia, une sorte de super-aliment qui regorge de bienfaits (oméga 3, fibres, contrôle la glycémie, antioxydant...) et qui apporte satiété lors du repas, ça tombe bien, moi qui ai toujours faim ! 


L'avantage, c'est que c'est peu coûteux et ultra rapide à faire. Il est recommandé de ne pas consommer plus de 15g de chia par jour par personne. J'ai accompagné de ce pudding de chia d'une compotée de poire et j'ai trouvé cela super bon. La graine de chia n'a pas de goût en soi mais le tout est très intéressant et goûteux. A votre tour de tester ! 


Pour 2 personnes, j'ai utilisé : 
  • 20cl de lait d'amande bio sans sucre ajouté
  • 25g de graines de chia (magasins bio ou rayon bio du supermarché / A la Robertsau, j'en ai trouvé à U Express)
  • 1 belle poire comice
  • 1 cuillère à soupe d'amande effilée 
  • 1 cuillère à café d'huile de coco
  • 1 cuillère à café de coco râpée
  • 1 cuillère à café de sirop d'agave (facultatif)
  • Quelques fruits rouges (sortis du congélateur car ce n'est pas la saison bien sur) 

Préparation :
  • Faire tremper les graines de chia dans le lait d'amande et laisser les graines gonfler en remuant régulièrement pour ne pas former de gros blocs de graines de chia (remuer deux ou trois fois en l'espace de 15 à 30 minutes). 
  • Éplucher la poire et la couper en petits dés. Dans une casserole, mettre une cuillère à café d'huile de coco et une cuillère à soupe d'eau. Ajouter les dés de poire. Faire chauffer à feu doux à couvert jusqu'à ce que la poire soit fondante. Ajouter la noix de coco râpée durant la cuisson. 
  • Mettre cette préparation dans un robot et mixer légèrement selon la consistance que vous souhaitez obtenir : compote avec quelques morceaux ou coulis très lisse. Mettre dans un bol, ajouter les amandes effilées, mélanger et réserver jusqu'à refroidissement.
  • Mettre les graines de chia gonflées dans le lait d'amande dans une verrine ou dans un verre. Répartir dans les deux verrines la compote de poire obtenue.
  • Parsemer de quelques amandes effilées supplémentaires ainsi que les fruits rouges. 
  • Déguster à votre convenance, petit déjeuner, dessert... bien frais, à température ambiante. 




Pour ceux qui ont besoin de rajouter du sucre, veiller à utiliser un sucre naturel (miel, sirop d'érable, sucre de coco, sirop d'agave, de riz ...). N'hésitez pas à varier les coulis de fruits de saison pour accompagner ce pudding de chia ainsi que les laits (coco, avoine, riz, amande....).

Recette inspirée du blog Megalow food 


7 décembre 2015

Clafoutis carotte, cumin, coco sans gluten

Samedi soir, j'ai participé à une soirée, chez une amie, sur le thème "sans gluten, sans lactose, sans sucre et vegan". 

Chacun devait apporter quelque chose dans le thème (oui, comme pour les reines du shopping sauf que là nous étions les reines de l'alimentation saine !) L'objectif : dîner tous ensemble et profiter des conseils de Laurence Joly, naturopathe passionnée qui était parmi nous toute la soirée. 

Nous avons parlé du gluten, des céréales, du fonctionnement du corps, de l'intestin, des bienfaits de tels et tels aliments, comment remplacer certains sucres ect... Tout était succulent à déguster et à entendre... en soirée en toute gourmandise et bienveillance. J'ai découvert le pain sans gluten apporté par Laurence et le délicieux dessert sans sucre de Géraldine à base de graines de Chia (super-aliment riche en fibre et consistant) et de coulis de mûres.

Si vous souhaitez suivre l'actualité de ces petites soirées et voir les photos de tous les mets dégustés, rendez-vous sur la page Facebook "Happy Vegan" qui relaye des informations, des recettes ect. 


Je vous propose la recette de ma contribution à cette soirée, des petits clafoutis très parfumés à la carotte et au lait de coco. A déguster chaud ou froid. Recette trouvée sur le site de Au vert avec Lili.

Pour 6 petits clafoutis, j'ai utilisé 
  • 3 petites échalotes
  • 2 carottes
  • 1 oignon jaune
  • 40 g de fécule de maïs (type Maïzena)
  • 30 g de farine de riz complet
  • 200 ml de lait de coco
  • un peu de curcuma
  • un peu de gingembre  
  • 1 cuillère à soupe de cumin
  • 1 pincée de sel
  • Huile d’olive





Préparation :


  • Préchauffer le four à 200
  • Peler les carottes, les oignons et les échalotes. Couper l’oignon et l’échalote en lamelles et les carottes en petits dés.
  • Faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive et faire cuire à couvert sur feu doux 15 à 20 minutes en remuant de temps en temps.
  • Dans un saladier, verser la farine, la fécule, le lait de coco, le cumin, le gingembre, le curcuma, le sel. Bien mélanger pour éviter les grumeaux et obtenir une pâte homogène. Ajouter les légumes et mélanger à nouveau.
  • Verser délicatement la préparation dans les petits moules. J'ai utilisé mes moules à mini kougelhopf.
  • Mettre au four 30 minutes. Laisser refroidir avant de démouler. 

Un vrai délice cette assiette "sans gluten, sans lactose, sans sucre"
Happy Vegan

1 novembre 2015

Galettes au son d'avoine et au poireau

Beau début de saison pour le poireau ! Une nouvelle recette pour varier les plaisirs et en profiter durant tout l'hiver sans se lasser. Et en plus, c'est diététique ! 

Je vous rappelle que le son d'avoine a comme vertu de réduire de 30% les graisses du bol alimentaire... une raison de plus pour se régaler sans modération ;-) 



Ingrédients

  • 50g de son d'avoine
  • 1 yaourt 0% MG
  • 2 œufs
  • 1 poireau 
  • 1 branche céleri (facultatif)
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail 
  • Muscade, sel, poivre
  • Quelques noix (pour le petit côté croquant)

Préparation 

Couper finement le poireau et le nettoyer avec soins (s'il y a de la terre, vous pouvez utiliser un mélange d'eau et de vinaigre blanc). Couper en petits dés le céleri branche ainsi que l'ail et l'oignon. Réserver. 

Dans un saladier, mélanger les 2 œufs en omelette avec le yaourt et le son d'avoine. Assaisonner avec le sel, le poivre, la noix de muscade. Ajouter les légumes coupés finement ainsi que les noix hachées grossièrement et bien mélanger le tout (le son d'avoine va faire son action). 


Laisser reposer pendant 30 min puis cuire dans une poêle avec un petit peu d'huile.

Déguster avec une salade d'hiver (ici), carotte et betterave crues râpées ainsi qu'un peu d'avocat.

Bonne dégustation !

11 octobre 2015

Tartelette au sablé breton, mangue et fraise

La semaine dernière, nous avons eu la joie de recevoir des amis pour le dîner. J'avais déjà en tête mon plat principal mais je cherchais une recette de dessert assez légère et fraîche pour terminer le repas. 

La veille, j'avais trouvé deux belles mangues "par avion" qui étaient mûres à point, particulièrement parfumées et donc parfaite pour être dégustées telles quelles. Cela aurait vraiment été dommage de les faire cuire. 


Pour tout vous avouer, j'ai fait une recherche "Gogole image" (vous avez compris, le moteur de recherche...) et j'ai cliqué sur les photos qui m'inspiraient. C'est ainsi que j'ai découvert le blog "Le monde de Milan" et sa recette de tartelette. Sur ce site, c'est une mousse vanillée et uniquement de la mangue. 

Sur le marché, j'avais trouvé de délicieuses fraises bio (11 euros le kilo, il a fallu les apprécier à leur juste valeur !!) que j'ai coupé en très petits morceaux pour les mélanger avec la mangue bien mûre. 
Je n'ai pas mis de vanille dans la ganache que j'ai réalisée. 

Ce que j'ai aimé dans ce dessert, c'est que j'ai pu tout préparer à l'avance et dresser les tartelettes au dernier moment en 5 minutes dans la cuisine afin de retourner auprès de mes convives. 

Vous l'avez donc compris, c'est simple et rapide et visuellement, je trouve que c'est vraiment très joli et très coloré. 


Pour 4 tartelettes et 2 petits sablés, j'ai utilisé : 

Pour les sablés :
  • 1 jaune d’œuf (avec le blanc vous pouvez faire des financiers par exemple)
  • 60g de sucre 
  • 60g de beurre mou 
  • 95g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de levure chimique 
 Pour la ganache : 
  • 50g de chocolat blanc à pâtisser
  • 25g de crème liquide (entière normalement mais j'ai utilisé de la 4% de matière grasse)
  • 75g de crème liquide froide 
  • 1 mangue 
  • une poignée de fraises bio 
  • Quelques copeaux de chocolat blanc
  • Une pincée de noix de coco 
Préparation :

  • La pâte sablée : fouetter le beurre mou et le sucre jusqu'à obtention d'un mélange crémeux. Ajouter le jaune d’œuf. 
  • Mélanger la farine, la levure, la pincée de sel et incorporer au mélange précédent. 
  • Former une boule et l'aplatir légèrement. Filmer et mettre au réfrigérateur durant une ou deux heures. 
  • La ganache : Faire fondre le chocolat blanc au bain marie et faire chauffer les 25g de crème liquide (ne pas faire bouillir). Ajouter la crème chaude sur le chocolat fondu et émulsionner (fouetter rapidement). 
  • Ajouter le reste de crème liquide froide à la ganache. Bien mélanger et placer 10/15 minutes au congélateur. Mettre les fouets du batteur ainsi qu'un cul de poule (saladier) en inox dans le congélateur pour que ce soit bien froid (même principe que pour la chantilly, cela monte beaucoup mieux ainsi). 
  • Ensuite, fouetter la crème réfrigérée comme une chantilly. Réserver au réfrigérateur. 
  • Couper les fruits en brunoise (très petits dés), citronner légèrement afin d'éviter l'oxydation. Filmer et mettre au frais. 
  • Cuisson des sablés : Préchauffer le four à 180 degrés. A l'aide du rouleau à pâtisserie, abaisser la pâte en utilisant le film alimentaire entre la pâte et le rouleau (cela évite que la pâte ne colle au plan de travail). Abaisser sur 1/2 cm. 
  • Avec des petits cercles (9cm de diamètre), découper les sablés et disposer sur une plaque garnie de papier sulfurisé. Laisser l'emporte pièce autour pour la cuisson. 
  • Cuire 15 minutes. Démouler délicatement et faire refroidir sur une grille.
  • Dressage : Sur chaque sablé, répartir une jolie couche de ganache au chocolat blanc en égalisant avec une spatule ou une maryse sur les bords du sablés. 
  • Ajouter 2 à 3 cuillères à café de fruits coupés en brunoise sur le dessus de la ganache. 
  • Pour finir, saupoudrer un peu de noix de coco râpée et ajouter quelques copeaux de chocolat blanc (que l'on peut faire facilement avec un économe).
 
Déguster sans plus attendre !! 

 

13 septembre 2015

Filet mignon, chou rouge et patate douce épicée au citron vert et au garam masala

Nous avions réalisé cette recette lorsque nous avions des invités et cela a eu un franc succès ! La viande de porc étant assez neutre en goût, la patate douce épicée et le chou rouge relèvent harmonieusement le plat. C'est aussi un plat familial, complet et équilibré car on y trouve des protéines, des féculents et des légumes.

Le filet mignon étant la partie la plus maigre, nous la cuisinons régulièrement. Sur le blog, vous pouvez aussi trouver plusieurs variantes :
filet mignon avec du chou blanc, des navets primeurs et de la menthe (ici)
filet mignon en croûte d'origan et de noix (ici)
filet mignon, carotte, champignon et raisin sec (ici)

Pour chaque recette, vous pouvez utiliser le filet mignon de porc ou de veau. Le porc est moins cher mais le veau est meilleur et beaucoup plus fin en bouche.




Pour 6 personnes 
  • 2 filets mignon de porc de taille moyenne (Maison Philippe Kirn Strasbourg Robertsau)
  • 1/2 chou rouge
  • 2 ou 3 patates douces
  • 2 oignons 
  • 1 cuillère à soupe de Garam Masala
  • 1 citron vert 
  • Sel, poivre 
  • Huile d'olive 

Préparation 

  • Dans un plat allant au four, mettre 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Positionner le filet mignon au centre après l'avoir dégraissé (ou votre boucher le fera pour vous). 
  • Découper les patates douces en grandes frites, les oignons et le chou rouge.
  • Répartir les légumes autour du filet mignon. Saler, poivrer et ajouter le garam masala sur les légumes et la viande.
  • Arroser de deux  à 4 cuillères à soupe d'huile d'olive le tout (selon la quantité de légumes et viandes que vous avez). Presser le citron vert et répartir le jus sur le tout. Couper le citron en petits quartiers et les ajouter au sein des légumes. Bien mélanger les légumes pour répartir l’assaisonnement. 
  • Cuire durant 30 minutes environ à 200 degrés. Veiller à arroser de temps en temps le tout avec un peu d'eau. Si vous souhaitez donner un peu plus de goût, vous pouvez diluer un peu de sauce soja dans de l'eau pour arroser le tout durant la cuisson.
  • Une fois cuit, découper le filet mignon en médaillon et replacer dans le plat au milieu des légumes. Servir bien chaud. 

9 septembre 2015

Cake au pamplemousse et à la bergamote, exquis !

C'est une recette de cake au citron de Pierre Hermé, qui a beaucoup de succès sur la toile, dans les cuisines et surtout pour les papilles ! La première fois que je l'avais réalisée, j'avais suivi la recette de Pierre Hermé à la lettre avec du citron jaune. Je vous propose ma version pamplemousse & bergamote.


A l'occasion d'un vernissage (voir les photos du cocktail ici), j'ai réalisé un cocktail sucré salé et j'ai proposé ce cake coupé en tranches fines. J'ai remplacé le citron par de l'huile essentielle culinaire de Bergamote et du jus de pamplemousse, un mélange assez subtile. Sur le dessus, j'ai ajouté quelques baies de Sichuan, sorte de baie poivrée au goût citronné et à la texture croquante. 


Pour un petit cake (moule de 20cm)
  • 3 œufs
  • 190g de farine + 1 cuillère à café de levure chimique 
  • Le jus et le zeste d'un pamplemousse (bio, sinon, bien le rincer à l'eau chaude)
  • 3 gouttes d'huile essentielle culinaire de Bergamote 
  • 200g de sucre en poudre
  • 95g de crème liquide
  • 2 cuillères à soupe de rhum brun
  • 65g de beurre fondu
  • 1 pincée de sel
  • Quelques baies de Sichuan (facultatif)
Pour le sirop 
  • 75g d'eau 
  • 30g de sucre
  • le jus du pamplemousse 

Préparation 

  • Râper le zeste du pamplemousse. Mélanger le zeste au sucre ainsi que l'huile essentielle culinaire de Bergamote et laisser reposer durant 10 minutes pour que le sucre s'imprègne bien. 
  • En attendant, beurrer et fariner le moule. Préchauffer le four à 150 degrés. Faire fondre le beurre et réserver.
  • Ajouter les œufs au sucre parfumé et faire blanchir à l'aide du batteur électrique pendant 5 minutes. Cela va incorporer de l'air et apporter du moelleux. 
  • Ajouter le rhum, la crème, la pincée de sel. Fouetter.
  • Tamiser la farine et la levure et ajouter cela au mélange précédent en 3 fois. Pour veiller à ne pas casser la masse, on utilise une maryse pour incorporer délicatement la farine. 
  • Ajouter le beurre fondu et refroidit au mélange. 
  • Verser le mélange dans le moule et disposer quelques baies de Sichuan pour le décor et le côté croustillant de ces petites baies (attention, tout le monde n'apprécie pas car c'est assez puissant en bouche et très croquant...) 
  • Faire cuire environ 1 heure

Préparer le sirop 

  • Dans une petite casserole, verser l'eau, le jus du pamplemousse et le sucre 
  • Porter à ébullition jusqu'à ce que le sucre soit dissout
  •  Une fois que le cake est cuit et un peu refroidit, imbiber le cake de tout le sirop sur toutes les faces au fur et à mesure 
  • Laisser refroidir totalement sur une grille  ... Encore meilleur le lendemain !
 

3 septembre 2015

Les papanas, petites crêpes roumaines

J'ai découvert cette recette lorsque j'ai eu l'occasion de préparer un goûter européen. Les enfants ont vraiment adoré ces petites crêpes. Très moelleuses, sucrées et gourmandes, ils les ont dévorées !


Cette recette très simple à réaliser peut aussi faire l'objet d'un petit atelier cuisine avec vos enfants. 


Pour une vingtaine de petites crêpes

  • 250g de fromage frais type ricotta
  • 2 œufs
  • 100g de farine
  • 1 pincée de sel 
  • sucre, pour l'enrobage
  • un peu d'huile de friture

Préparation

  • Verser le fromage frais dans une jatte et mélanger avec les jaunes d’œufs. 
  • Ajouter la farine tamisée. 
  • A part, monter les blancs en neige ferme et les incorporer délicatement au mélange précédent. 
  • Dans une poêle ou un wok, mettre suffisamment d'huile pour faire cuire les petites crêpes. 
  • Verser des petites cuillères à soupe de pâte dans l'huile et faire dorer des deux côtés. 
  • Au fur et mesure de la cuisson, les sortir et les rouler dans une assiette garnie de sucre. 
  • Servir chaud (c'est meilleur) ou froide. 

Une recette simple et efficace ! 

29 août 2015

Tarte rustique oignon, champignon et chèvre frais au céleri branche

Samedi dernier, sur l'étal de mon maraîcher, j'ai vu de jolis bouquets de céleri branche tout frais. J'aime beaucoup ce légume qui donne dans du goût dans les préparations, notamment dans les sauces tomates, comme en Italie !


Cependant, parfois j'en ai un gros bouquet et je ne sais guère quoi en faire... mon maraîcher m'a conseillé de couper quelques tiges, de les lier ensemble comme un bouquet et de les faire sécher. Une fois bien sec, il suggère de réduire en poudre ce bouquet et de conserver dans un pot bien hermétique. Ainsi, on peut l'utiliser durant tout l'hiver. 

Aujourd'hui, je l'ai utilisé dans une sorte de farce de base pour tarte salée. J'ai haché finement au robot (ustensile couteau) 2 belles poignées de céleri branche (tige et feuille) avec 1 oignon que j'ai mélangé au chèvre frais. Le goût prononcé du céleri branche était vraiment très bon. Pour le reste de la garniture, faites avec ce qui vous plaît ! Retrouvez une autre manière d'utiliser ce légume à la fin de la recette.

Pour une tarte salée, j'ai utilisé : 
  • Une pâte à tarte rustique allégé à la farine semi complète, la recette : cliquer ici
  • Une dizaine d'oignons frais en botte (les miens étaient petits)
  • 6 champignons de Paris
  • Un chèvre frais type Petit Billy 
  • 2 belles poignées de céleri branche (les tiges et le feuilles)
  • Sel, poivre 
  • 1 branche de romarin 
  • 1 cuillère à soupe de golden sirup ou sirop d'érable ou miel 

Préparation :

    • Réaliser la pâte rustique et laisser reposer 30 minutes au congélateur 
    • Couper les oignons en deux (en garder un pour la base avec le céleri), retirer le germe (peu digeste) et la première peau.
    • Retirer la petite peau du champignon.
    • Émincer finement les oignons et champignons (j'ai utilisé mon robot, l'ustensile pour trancher finement).
    • Dans une poêle, mettre 3 cuillères à soupe d'huile et faire chauffer sur feu assez fort (j'ai mis 8 sur 9). Dès que l'huile est bien chaude (votre repère : l'huile devient liquide comme de l'eau, ne pas attendre que l'huile fume bien sur !!), mettre une branche de romarin, les oignons et champignons. Faire griller puis cuire légèrement (baisser le feu) pendant 10 à 15 minutes. 
    • En attendant, nettoyer le céleri branche. Dans le robot, mettre l'ustensile couteau pour hacher finement. Placer les feuilles et les tiges de céleri branche et un oignon puis mixer le tout jusqu'à obtention d'une sorte de farce. 

    • Dans un saladier, mélanger vigoureusement la farce réalisée ainsi que le chèvre frais. Ajouter quelques tours de moulin à poivre. Inutile de saler la farce, le chèvre apporte ce qu'il faut de ce côté-là. 
    • Étaler la pâte rustique dans un moule à tarte. Répartir la farce de chèvre au céleri branche. Recouvrir la farce des oignons et champignons cuits au préalable. 
    • Enfourner pour 20 minutes à 180 degrés puis 10 minutes à 150 degrés. Si les oignons grillent rapidement, n'hésitez pas à baisser la température du four. 
    •  Il ne reste plus qu'à déguster avec une belle salade pour en faire un plat équilibré  

    VARIANTE  : On peut aussi réaliser des muffins salés avec le céleri branche. On suit la recette de muffins salés ici. A la place du gorgonzola mascarpone, j'ai utilisé de la tome d'Alsace et je n'ai pas mis de bacon.
    J'ai réduit en tout petits morceaux le céleri branche comme dans la recette ci-dessus que j'ai incorporé à la pâte à muffins. La recette a été validée par un comité de gourmande à l'occasion d'une réunion disons... pas très catholique ! ;-) 

    26 août 2015

    Pâte à tarte allégée à la farine semi complète (sans beurre, sans huile)

    Cela faisait quelques temps que je cherchais une recette de pâte à tarte brisée allégée et j'ai enfin trouvé celle qui me convient parfaitement. Rapide à mettre en forme, sans beurre, sans huile, qui s'étale bien facilement après avoir été raffermit au frais, j'adhère ! 

    Je me suis inspirée de la recette du blog "La cuisine de Julia T et Agathe" que j'ai changé pour du yaourt 0% de MG et de la farine de blé semi complète bio pour un côté rustique que j'adore dans les tartes salées. On peut bien sur varier les farines (ce qui variera l'indice glycémique de votre pâte) et aussi les épices qui lui donneront du goût. Avez-vous déjà essayé de mettre du curcuma dans une pâte (clic)? Cela la colore en jaune ocre, c'est très joli ! Revoyez donc mon joli coulis d'une teinte magnifique justement grâce au curcuma frais, ici


     
    Ingrédients pour une pâte à tarte : 

    • 150g de farine semi-complète T110 Bio 
    • 40g de yaourt velouté 0% de matière grasse 
    • 1 œuf bio   
    • 5cl d’eau 
    • Du sel pour une tarte salée, du sucre pour une version sucrée 
    • 1/2 paquet de levure de boulanger déshydratée - Facultatif, juste si vous avez envie de faire un peu gonfler la pâte à la cuisson.  
    • Dans la version salée, j'ajoute une cuillère à café d'herbes de Provence ou d'origan

    Préparation:

    • Si vous utilisez un robot pâtissier, utiliser l'ustensile qui s'appelle K sur mon kenwounet (voir ici à quoi ça ressemble). Sinon, suivre la mettre procédure dans un saladier avec une cuillère en bois et vos mains pour finir d'amalgamer le tout. 
    • Mettre la farine dans le bol. Ajouter l'oeuf et le yaourt.
    • Saler ou sucrer puis ajouter les épices de votre choix. Ici, j'ai utilisé des herbes de Provence. 
    • Ajouter la levure de boulanger déshydratée (si vous utilisez de la levure fraîche, il vous faudra la délayer légèrement dans un peu d'eau. Étape facultative si vous préférez une pâte très fine et plutôt croustillante
    • Mélanger déjà le tout et ajouter au fur et mesure un peu d'eau. Vous n'aurez peut-être pas besoin d'utiliser les 5cl c'est pourquoi il faut veiller à l'ajouter graduellement. Si la pâte est trop collante, pas de panique, rajouter de la farine. 
    • Former une belle boule. Emballer dans du film alimentaire et placer au réfrigérateur 15 minutes puis 15 minutes au congélateur.
    • Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte à l'aide du rouleau à pâtisserie, ultra facile !

    23 août 2015

    Moelleux à la pistache de Sicile au coeur de cerise

    Encore quelques cerises sur les étals ? Vous avez déjà fait des clafoutis, des gâteaux, des confitures ... avez-vous pensé à ce petit moelleux à la pistache garni de cerise ?  A faire aussi avec les fruits rouges du moment (Framboises, fraises ... )
    L'alliance savoureuse entre la douceur, l'onctuosité de la pâte de pistaches de Sicile et l'acidité du fruit rouge...  je vous ai convaincu n'est ce pas ?



    La pâte de pistache provient de la boutique Olivier and Co de Carole à Strasbourg.Très bon produit, cette pâte est onctueuse et riche en saveurs. N'hésitez pas à dire à Carole que vous venez de la part des petits gourmets de la Robertsau !

    Outre cette recette du jour, vous connaissez peut être aussi d'autres manières de l'associer ? Je me souviens d'une recette de Pierre Hermé que j'avais réalisée lors de notre crémaillère : une tarte abricot pistache avec une pâte sablée à tomber par terre ! Autres suggestions : sur un panettone (que j'aime ça!!), sur des crêpes, dans des financiers, en garniture à macaron... 

    Pour 8 mini moelleux 
    (doubler les doses pour 6 gros moelleux - à réaliser par exemple dans des moules à muffins)
    • 33g de poudre d'amandes
    • 33g de farine classique
    • 23g de sucre 
    • 1 blanc d’œuf
    • 26g de beurre
    • 26g de suprême à la pistaches de Sicile Oliviers & Co
    • Quelques cerises
    Préparation 
    • Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre glace et la poudre d'amande.
    • Dans une petite casserole, faire un beurre noisette (comme pour les financiers, on laisse chanter le beurre, on filtre et on le laisse un peu refroidir). Ajouter au beurre le suprême de pistache afin de détendre la pâte et lier le tout. 
    • Dans le saladier, ajouter le blanc d’œuf, bien mélanger.
    • Ajouter le beurre noisette additionné du suprême de pistache afin d'obtenir une pâte bien lisse et épaisse. 
    • Préchauffer le four à 180 °C. 
    • Dans de petits moule en silicone, mettre un peu de pâte et placer une cerise au milieu sans enlever la queue (ça fait joli !!). Recouvrir la cerise avec un peu de pâte jusqu'au 3/4 du moule.
    • Cuire 10 minutes et laisser un peu refroidir avant de démouler 

    Recette garantie 100 % addictive !

    6 rue du Fossé des Tailleurs
    67000 Strasbourg 
    09 81 30 50 57

    16 août 2015

    Cube de courgette jaune en clafoutis safran et basilic, coulis de tomate à la figue

    A partir de deux préparations différentes, j'ai réalisé une mise en bouche de saison et bien parfumée, c'est tout ce que j'aime ! 


    Il suffit de réaliser un coulis, une sauce tomate à la figue (que vous pouvez conserver pour accommoder des pâtes par exemple) et une sorte de clafoutis (recette de l'invisible à la courgette d'Eryn) à la courgette jaune parfumé au basilic et au safran. Pareil, vous pouvez très bien garder le restant de votre clafoutis pour en faire un plat accompagné d'une salade verte.

    Pour 8 à 10 verrines (il vous restera du clafoutis et un peu de sauce)

    Le coulis de tomate à la figue
    • 5 tomates charnues et mûres 
    • 1 oignon rouge
    • 1 gousse d'ail 
    • 4 figues bien mûres
    • 1 cuillère à soupe de beurre fondu
    • 1 cuillère à café de miel de fleurs
    • 1 branche de thym frais
    • Sel, poivre  
    Préparation 
    • Dans une petite poêle, mettre le beurre. Couper en 4 les figues et les mettre sur le beurre fondu. Faire rôtir les figues quelques minutes et verser le miel dessus. Réserver. (Cette idée me vient du blog Jardin Pairidaiza où l'on trouve de sublimes recettes et photos ! ici)
    • Dans un wok, mettre une cuillère à soupe d'huile d'olive, faire chauffer bien fort. Couper les tomates, l'oignon et presser l'ail. Une fois l'huile bien chaude, verser les tomates, le thym, l'ail et l'oignon. Faire saisir pendant plusieurs minutes puis réduire le feu et laisser compoter durant 15/20 minutes à découvert afin que l'eau des tomates s'évapore et que les goûts se concentrent. 
    • Ajouter les figues rôties au miel dans le coulis de  tomate et laisser compoter à petit feu encore 5 à 10 minutes.
    • Laisser refroidir puis mettre dans le robot la préparation afin d'en faire un coulis. 
    • Vous pouvez garder cette sauce ou ce coulis durant 4 à 5 jours dans un récipient hermétique au frais. 

     Le clafoutis invisible à la courgette jaune, basilic et safran
     Pour un moule en pyrex de 20cm 
    • 500 à 650g de courgettes jaunes 
    • 1 oignon rouge
    • 1 gousse d'ail pressée 
    • 2 œufs
    • 100g de lait 1/2 écrémé
    •  70g de farine
    • 20g de beurre fondu
    • 1 sachet de levure chimique
    • 1 cuillère à café de sel
    • Poivre
    • Quelques filaments de safran (de très bonne qualité sur la boutique de l'île aux épices ici)
    • Quelques tiges de basilic frais
    • 1 cuillère à soupe de parmesan râpé (facultatif)
    Préparation 
    • Mélanger le lait avec le safran légèrement écrasé, le basilic, le sel et le poivre. Laisser infuser.
    • Battre les œufs dans un saladier jusqu'à ce que cela blanchisse et que cela mousse. 
    • Ajouter le beurre préalablement fondu au lait qui infuse. 
    • Ajouter la farine aux œufs ainsi que le mélange lait + beurre 
    • Bien fouetter pour amalgamer le tout en une sorte de pâte à crêpe épaisse et homogène
    • Préchauffer le four à 200 degrés
    • Laver les courgettes et l'oignon rouge. Pour couper les courgettes et l'oignon en tranches très fines, utiliser une mandoline ou un robot.  
    • Mettre les tranches fines dans la pâte salée et safranée et bien les recouvrir de cette préparation
    • Beurrer et fariner un moule en pyrex de 20cm puis répartir la préparation
    • Aplanir le tout et râper dessus un peu de parmesan frais
    • Faire cuire 40 minutes à 200 degrés
    • Laisser refroidir pour pouvoir couper facilement de jolis cubes.
    • Se déguste tiède ou froid. Encore meilleur le lendemain ! 

    Dressage 
    • Dans des minis bols, mettre une à deux cuillères à café de coulis de tomate à la figue (froid). 
    • Facultatif : émincer très finement un peu de basilic et menthe fraîche et disposer quelques petits morceaux sur le coulis
    • Faire tiédir, au micro onde par exemple, les petits cubes (1 cm sur 1 cm)  de clafoutis à la courgette.
    • Disposer le cube au milieu du coulis et servir !

    BON APPÉTIT ! 





    12 août 2015

    Cookies rhum, raisin et noix de coco

    Le bonheur de partager sa vie avec un gourmand, c'est d'avoir le plaisir de lui confectionner de délicieuses gourmandises lorsque celui vous demande tendrement "tu me ferais des cookies, ils sont tellement bonnnnnnns" ...

    Aussitôt dit, aussitôt fait ! Et ce jour, c'est cookies rhum, raisin, coco et touche de chocolat lait reçu d'Alter Eco il y a quelques temps. Ultra simple et cuisson en 8 à 10 min pour que toute votre maison soit embaumée par ces petits cookies croquant à l'extérieur, moelleux à l'intérieur.


    Pour 15 cookies, j'ai utilisé :
    • 75g de farine T80 biodynamique (label Bio et Demeter) du Domaine Bingert reçue lors d'une soirée  Alsace Qualité
    • 75g de farine de blé classique
    • 50g de sucre en poudre
    • 60g de beurre mou demi-sel au cristaux de sel (beurre mou donc ramolli pendant 1h30 à 2h environ à l'air ambiante et SURTOUT PAS de beurre fondu au micro-ondes par exemple. La consistance ne sera pas la même si votre beurre est fondu).
    • 1 œuf
    • ½ cuillère à café de levure
    • 60g de chocolat au lait coupés grossièrement Alter Eco
    • 60g d'amandes concassées grossièrement
    •  30g de noix de coco
    • 30g de raisins secs
    • 1 bouchon de rhum brun Damoiseau

    Préparation 

    • Préchauffer le four à 180°C.
    • Mélanger tous les ingrédients sauf les raisins, la noix de coco, les amandes et le chocolat au lait à l'aide d'une cuillère en bois. Vous pouvez terminer à la main, comme si vous pétrissiez une pâte.  
    • Puis quand tout est bien mélangé, incorporer les raisins, la noix de coco, les amandes et le chocolat au lait. 


    • Recouvrir une plaque de papier cuisson et faites des tas espacés de cette préparation. J'ai roulé certains cookies dans la noix de coco. 




    • Enfourner dans votre four à 180°C pendant 8 à 10 minutes maximum (à la sortie du four les cookies sont mous, c'est normal ils vont se durcir en se refroidissant). 
    • Conservation : quelques jours dans une boite hermétique (Chez les petits gourmets de la Robertsau, cela ne dure jamais très longtemps!)

     

    9 août 2015

    Riz complet safrané aux épines-vinettes, pignons et herbes frâiches

    Aujourd'hui, je partage avec vous une recette de riz safrané avec des fruits secs. Dans le livre "Jerusalem"(voir l'article ici), les auteurs nous expliquent que cet accompagnement est inspiré d'un plat de fête de la communauté juive irakienne, à base de riz. Initialement, on y trouve aussi du zeste d'orange confit, des cerises acides, des airelles et des amandes... 
    Plat servit notamment pour les mariages, ça fait rêver n'est-ce-pas ? En tout cas, moi rien qu'en lisant cela, je voyage déjà de la Robertsau au Moyen Orient ! 



    Ce que j'aime aussi dans ces plats c'est que l'on peut les décliner à l'infini en changeant les épices, les fruits secs (amandes, noisettes, pignons, cranberries, myrtilles, abricots séchées, dattes ...) et aussi les herbes fraîches (basilic, menthe, coriandre, cerfeuil...).

    Quelques mots sur les épines-vinettes (voir aussi ici) que vous pourrez trouver sur la boutique en ligne de l'île aux épices. Ce sont de toutes petites baies séchées aigres-douces iraniennes. Leur âcreté rehausse les saveurs du plat. 

    Pour 4/6 personnes :

    • 150g de riz complet ou basmati
    • 1 poignet de pignons 
    • 1 poignet de feuilles de menthe et/ou de basilic
    • 1 à 2 cuillères à soupe d'épines vinettes du la boutique en ligne l'île aux épices (ici)
    • Une poignée de fruits secs, par exemple : cranberries, myrtilles, amandes, noisettes, abricots... (selon ce dont vous disposez et surtout selon vos goûts et votre plat)
    • Quelques filaments de safran de l'île aux épices (ici)
    • Le jus d'un citron vert
    • 4/5 capsules de cardamome (ici)
    • Sel, poivre 

    Préparation :

    • En général, le riz complet se cuit "pilaf". C'est à dire que l'on utilise comme mesure le récipient du riz et on compte : 1 récipient de riz = 2 récipients d'eau bouillante pour la cuisson. 
    • Mettre le riz dans une casserole avec l'eau bouillante. Ajouter les grains de cardamome pour parfumer le riz ainsi que quelques filaments de safran. Laisser cuire le riz selon le temps indiqué. 
    • En attendant, préparer toutes les épices, herbes fraîches et fruits secs que vous additionnerez au riz une fois refroidit.
    • Hacher les fruits secs choisis (pignons, amandes, abricots séchés...) - vous pouvez aussi les réhydrater en les faisant un peu tremper dans de l'eau bouillante - ainsi que les herbes fraîches (je trouve que la menthe et le basilic sublime vraiment le plat)
    • Une fois le riz cuit et refroidit. Mettre le riz dans un saladier et bien l'égrainer (comme on le ferait pour la semoule) à l'aide d'une fourchette. 
    • Presser le jus d'un citron vert et l'ajouter au riz. Saler, poivrer. Bien mélanger.
    • Ajouter les épines-vinettes ainsi que tous les fruits secs et herbes fraîches hachées. Goûter et rectifier l’assaisonnement.
    • Servir froid ou chaud à votre convenance.
    • On peut ajouter un peu de yaourt type yaourt grec ou velouté sur le dessus.

    Bonne dégustation  !