19 décembre 2014

Le Langhopf, version gourmande du traditionnel Kouglof

C'est Noël avant l'heure ! J'ai reçu un superbe robot pâtissier qui m'a permis de faire cette recette pour ma maman qui adore ce gâteau. D'habitude, nous le commandions à une boulangerie de la Krutenau (Boulangerie St Guillaume à Strasbourg), je me suis lancée dans sa confection dès mon retour du magasin avec mon robot sous le bras !  




La version gourmande du Kouglof consiste à ajouter dans la pâte à brioche un certain nombre de fruits secs ainsi que de rouler le langhopf dès sa sortie du four dans un mélange de sucre et de cannelle..... Cela vous fait craquer n'est ce pas ?

Un vrai plaisir de voir comment cet outil pétrit la pâte à votre place !! C'est sur que, quand je le faisais à la main, c'était loin loin loin d'être aussi efficace... Je vous laisse apprécier la recette un peu fastidieuse mais avec ce robot, c'est un vrai plaisir. Si comme moi vous n'avez pas de moule à langhopf, vous pouvez cuire votre gâteau dans un moule à kouglof. 

J'ai trouvé la recette dans un livre de cuisine alsacienne. 

Pour un langhopf, j'ai utilisé : 

350 g de farine T45
60 g de sucre semoule
20 g de levure boulangère (j'ai utilisé 1 paquet de levure de boulanger déshydratée soit 8g)
2 œufs entiers (environ 100g)
115 g de lait 
4 g de cannelle
1 g d'épices à pain d'épice
1 g de gingembre en poudre
7 g de sel fin 
100 g de beurre 
100 g de raisins au Rhum 
50 g d'amandes grillées concassées
50 g de noisettes grillées concassées 
50 g de noix grillées concassées 
80 g de pruneaux, j'ai utilisé 40 g d'abricots secs, coupés en 6

Préparation : 

1) A l'aide d'un batteur muni d'un crochet, mélanger la farine, le sucre, la levure (si vous utilisez de la levure déshydratée comme moi, pensez à la remettre en forme et laisser pousser un peu le levain pendant 10 min dans un bol avec un peu de lait tiède et un peu de sucre), les œufs,  le lait, la cannelle, les épices à pain d'épice, le gingembre et le sel.Mélanger jusqu'à ce que la pâte se décolle de la cuve. 

Ajouter le beurre tempéré et mélanger à nouveau jusqu'à décollement de la pâte de la cuve. Ajouter les raisins (préalablement marinés dans le Rhum), les amandes, les noisettes et les noix (que vous aurez également fait griller et concasser au préalable). A la fin, ajouter délicatement les morceaux d'abricots.


Laisser fermenter la pâte environ 2 heures à température ambiante. Personnellement, je la met près du chauffage pour être sur que ça monte. 

2) Couper la pâte en deux (soit environ 600 g chaque morceau). Former un boudin et les déposer dans un moule préalablement beurré et garni d'amandes brutes au fond (on  peut les humidifier légèrement, elles tiendront mieux). 
Une fois la pâte déposée dans le moule, laisser fermenter encore 1h30 à 2h. La pâte est censée monter jusqu'en haut du moule (personnellement, mon impatience m'a fait arrêtée la pousse au bout d'1h30 mais je vous conseille d'attendre que la pâte monte correctement jusqu'en haut du moule, cela ne peut être que meilleur). 

Cuisson à 170 degrés pendant environ 30 à 40 minutes selon le four. 

3) La finition : En sortie du four, démouler le langhopf et le badigeonner de beurre fondu (20 g suffisent). Le rouler ensuite dans un mélange de sucre et de cannelle.


Laisser refroidir... ou pas !! Ma petite maman était ravie !

Bonne dégustation

Si vous souhaitez le garder quelques jours, pensez à le filmer une fois qu'il est bien refroidit. Si vous le trouvez un peu sec, vous pouvez couper des tranches et les passer au grille pain :-) 



2 commentaires:

  1. bonjour
    pourquoi cette quantité de lait ?
    115 G précis jojo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jojo, je ne saurai pas vous expliquer pourquoi il faut 115g exactement de lait mais c'est avec ces proportions que j'ai bien réussi ce langhopf ! Donnez nous des nouvelles si vous avez suivi la recette. Emilie

      Supprimer

Merci pour vos commentaires :-)