11 avril 2008

Muffins à la poire et au sésame

On utilise aussi le pot de yaourt comme mesure, ça permet de gagner du temps. Ma touche personelle ? utiliser de l'huile de sésame au lieu de l'huile d'olive, cela permet de lier le tout et sublimer l'odeur et le goût du sésame grillé.

Pour 6 muffins
Ingrédients

- 1 yaourt
- 1 pot de sucre dont 2 sachets de sucre vanillé (éventuellement)
- 2 pots de farine
- 2 cuillères. à soupe de sésame
- 1/2 pot d'huile de sésame, excellent !
- 1/2 sachet de levure chimique
- 2 poires
- 2 cuillères. à soupe de lait

Préparation

- Épluchez et coupez les poires en morceaux. Réservez.
- Mélangez la farine, le sucre, la levure, le sésame.
- Dans un autre récipient, mélangez le lait, le yaourt, l'huile.
- Ajoutez le premier mélange au second, puis ajoutez les poires.
- Verser la pâte dans les moules à muffins au 3/4, puis saupoudrer de sésame.
- Enfournez pendant 20 à 25 minutes à 180 °.

Muffins "Côte d'Or"

Voilà une recette faite à base de pâte à muffins, on y inclut une petite cuillérée de pâte à tartiner « côte d’or » chocolat au lait, ou chocolat noir, que je trouve personnellement au Luxembourg et pas en France. On peut la remplaçer par du Nutella ou bien, encore mieux, et là les connaisseurs ne me contrediront pas, de la « chocolade » ! (vous trouverez ça dans les magasins diet ou de produits bio, mais si vous voulez en commander en grandes quantités, allez jeter un œil par ici : http://www.herve-sarl.fr/

Pour environ 6 Muffins

Ingrédients :

150g de farine
1/2 sachet de levure
70g de sucre
1 pincée de sel
1 oeuf
40g de beurre fondu
125ml de lait
6 cuillères à café de pâte à tartiner au chocolat (type nutella, côte d’or, chocolade…)

Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, mélanger, la farine, le sucre, le sel et la levure.

Dans un autre récipient, mélanger le beurre fondu, l'oeuf et le lait.

Verser le mélange liquide sur le mélange sec et mélanger sans trop remuer (la pâte ne doit pas être lisse, la présence de grumeaux est normal pour que les muffins soient bien moelleux).

Remplir les moules d'1/3 de pâte, y déposer une cuillère de nutella puis recouvrir de pâte.

Si vous avez des perles de sucre, mettez en quelques unes au dessus de quelques muffins avant de les enfourner.

Enfourner pendant 20 minutes. Attendre que ça refroidisse un peu avant de démouler.

Petits Moelleux à la noix de coco


Je vous préviens de suite, ne pensez pas noix de coco = texture rocher coco = écoeurant = colle aux dents …no, no, no. J’ai dit « moelleux » ! et ils le sont parfaitement, avec un bon goût de noix coco tout en légèreté.
De plus, recette pratique, pas besoin de balance, on utilise le pot de yaourt comme mesure.

Pour environ 8 mini-moelleux / Cuisson à 180 ° pendant 15/20 minutes

Ingrédients

1 pot de yaourt nature
1/2 pot de sucre
1 pot de farine
1/4 de pot d'huile (classique)
2 oeufs
1 + 1/2 pot de noix de coco râpée
1 sachet de levure
Préparation

- Préchauffer votre four à 180°.

- Mélanger les ingrédients dans l'ordre en mélangeant bien entre chaque ajout : yaourt, sucre, farine, l’huile, les œufs, la noix de coco et la levure.

- Verser la pâte dans des moules en silicone, type moules à muffins, en les remplissant au ¾ car, ça va un peu gonfler.

Enfourner 15 à 20 minutes en surveillant de temps en temps.

Laisser tiédir avant de démouler.

Café Klatsch


Un peu d’histoire...

(photo : mine de fer "Ferdinand" de Tressange, village à jouxtant Nondkeil)
Mais qu’est ce donc cette expression allez-vous me dire…Laissez moi vous expliquer…

À l’origine, c’est un petit rassemblement de femmes qui se retrouvaient en début ou fin d’après-midi dans les arrière-salles des cafés ou chez elles pour discuter, se retrouver entre voisines, entre amies, afin de se raconter les derniers potins du village et de partager un moment de convivialité.
À tour de rôle, elles se rendent chez l’une, chez l’autre et celle qui reçoit prépare des gourmandises pour ses hôtes. Un mode plus moderne du café klatsch serait que chacun apporte sa petite contribution culinaire afin d’allier solidarité et diversité.

Le récit de ma grand-mère à propos du café klatsch est celui-ci : Lorsque l’on prépare la gelée de groseille, il faut après les avoir égrenées, les faire cuire à la casserole en cuivre avec le sucre, sans que cela boue. Il faut pendant au moins 15 à 20 minutes remuer sans arrêt cette préparation. Pendant ce temps, les femmes réunies ce jour, se relayent. Elles boivent du café et discutent afin de passer le temps et de partager ces moments. Ma grand-mère dit que, comme la préparation est longue, on discute et depuis on appelle ça le café klatsch.

Il y a quelques années, lorsque nous habitions toujours dans un petit village de Moselle à la frontière du Luxembourg, je me souviens que ma maman, avec sa sœur et quelques unes de ses amies du village avaient ré instaurer ce fameux café klatsch, mais, à leur génération de mamans overbookées.

Elles choisissaient ensemble un jour qui leur convenait à toutes puis déterminer chez qui cela allait se passer. Seulement, elles se réunissaient le matin, après avoir emmener les enfants à l’école. À tour de rôle, elles se rendaient chez l’une, chez l’autre. L’hôtesse prépare café en abondance et viennoiseries en tout genre.

Voilà quelques recettes que j’ai faites récemment pour ma maman et ses collègues. Tous ces petits gâteaux se conservent quelques jours dans une boîte en fer ou dans une boîte hermétique.

22 février 2008

Quiche au poireau et au cantal


J’ai découvert cette quiche alors que je me plaignais encore de ne pas apprécier les poireaux et encore moins le fromage. Une fois goûtée, je l’ai vite adoptée. Vous verrez que le cantal se marie bien avec le poireau. J’ai donc gagner une nouvelle bataille sur ma hantise du fromage ainsi que sur les légumes. Cette recette, tout comme celle des macaronis primavera saura convaincre les plus hésitants, qu’ils soient petits ou grands.
Je tiens à vous rappeler que si vous avez la possibilité d’aller acheter vos légumes aux marchés à des producteurs locaux, n’hésitez pas entre cela et aller au supermarché :-)

Pour 4 personnes // Préparation : 25 minutes // Cuisson : 30 minutesINGRÉDIENTS

- 1 pâte brisée
- 20 cl de crème semi-épaisse ou liquide
- 20 cl de lait (écrémé, 1/2 écrémé ou écrémé)
- 70 g de Cantal
- 4 ou 5 poireaux
- 1 grosse noix de beurre
- Sel, Poivre du moulin (meilleur)
- 3 oeufs

PRÉPARATION

**Préchauffer le four à 180 ° C (Th. 6/7). Voilà la marche à suivre pour le poireau :
- Couper les racines à ras du blanc. Couper les feuilles en haut du poireau qui peuvent être trop épaisses et coriaces. Si la tige qui se trouve à l'intérieur est dure (bois), on l'enlève. Cependant ne la jetez pas, car, si le poireau est très frais, on peut la cuire et la manger comme une asperge avec une vinaigrette.
- Raccourcir le poireau en coupant une partie des feuilles vertes (le dessus).
- Enlever les feuilles sèches, brunes, jaunies, flétries, abîmées etc. Fendre le vert en deux ou quatre selon la grosseur du poireau.
- Verser un filet de vinaigre dans l’eau froide et propre où vous allez faire tremper le poireau. Les laver soigneusement pour les débarrasser des petits grains de sable ou de terre entre les feuilles.

- Égoutter. Couper en fines lanières toutes les parties du poireau. Pour cette opération, je suis contente d’avoir un robot car lorsque je coupe le poireau, ça me fait autant pleurer que l’oignon.

**Dérouler la pâte brisée dans un moule à tarte et la piquer avec une fourchette. Râper le cantal et réserver.

**Faire chauffer sur feu moyen une grande poêle dans laquelle on ajoute le beurre. Une fois qu’il commence à colorer, ajouter le poireau et laisser cuire pendant 15 minutes tout en remuant de temps afin que cela n’attache pas.

**Pendant la cuisson du poireau, préparer l’appareil à quiche. Dans une jatte, mettre le lait, la crème, les oeufs entiers, le sel, le poivre et éventuellement de la muscade si vous l’appréciez. A l’aide d’un fouet à main, fouetter vigoureusement ce mélange.

**Garnir la pâte brisée des poireaux cuits, parsemer de fromage et ajouter l’appareil par dessus.

**Enfourner à 180 ° C pour 30 minutes de cuisson.

Accompagnements possibles : Jambon de parme, salade verte, viande blanche type rôti de porc.

Notes : anti-arthritique, antiseptique, diurétique. Le poireau est peu calorique et digeste. C'est un aliment très intéressant pour le régime hypocalorique.
Il est indiqué en cas de cystite, lithiase et autres affections urinaires.
Consommer intégralement le poireau : le vert du poireau est particulièrement riche en vitamine C et en provitamine A. Riche en pectine, le poireau peut contribuer à l'abaissement du taux de cholestérol.

Si vous souhaitez conserver le poireau :
- Entier, au réfrigérateur, dans le bac à légumes, pendant 10 jours. Lavé et taillé en rondelles (par exemple le blanc et le vert séparé dans des sacs plastiques perforés), conserver 5 à 6 jours.
- Non lavé, il peut se garder un à deux mois dans un endroit frais et humide.
- Cuit, le poireau peut encore se conserver 2 jours dans un récipient hermétique.
- Vous pouvez aussi le congeler

21 février 2008

Financiers



Mon dernier achat en matière de cuisine...un moule à madeleine. Tout de suite, j’ai eu envie de tester une recette de madeleine mais il faut laisser reposer la pâte et je n’avais pas envie d’attendre. Mon frère m’ayant demandé de lui préparer quelques gourmandises à lui envoyer, je me suis dit que j’allais faire des financiers. J’adore réaliser ces petits gâteaux parce qu’il est très facile d’ajouter des petits trucs afin de varier les plaisirs.

La recette de base est la suivante :
Mon moule à madeleines comportent 9 alvéoles, avec ces ingrédients je fais 2 tournées donc environ 18 financiers de taille aléatoire.

INGRÉDIENTS

- 3 œufs
- 100 g de sucre glace, les belges appellent ça du sucre “impalpable” ;-)
- 100 g de beurre
- 40 g de farine
- 40 g de poudre d’amande
ingrédients supplémentaires cf. variantes

PRÉPARATION

- Préchauffer le four à 180°C (Th. 6)
- Faire fondre le beurre puis laisser le tiédir.
- Fouetter au fouet à main les blancs jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux.
- Ajouter le sucre glace, mélanger bien. Même opération avec la poudre d’amande et la farine.
- Verser le beurre fondu dans la préparation. Remuer pour obtenir une pâte lisse.
- Faire cuire les financiers pendant 15 minutes, jusqu’à ce qu’ils colorent légèrement au dessus. Démouler sur une grille ou à l’aide d’une petite cuillère passée entre le financier et le moule.

Variantes : A tester selon votre imagination, vos envies, vos restes de placards, de réfrigérateur...
- Faire une ganache : dans une casserole, mettre à fondre quelques carreaux de chocolat (n’importe lequel) avec un peu de crème liquide, il faut que ça reste assez épais comme mélange. Une fois que vous avez obtenu une ganache lisse, soit vous ajouter ce mélange à la pâte de base soit vous versez juste une cuillère à café de ganache au dessus de la pâte répartie dans le moule (à vue d’oeil cela ressemblera à un marbré). Ensuite, enfourner.

- Vous avez des fruits qui traînent : ajoutez-en au dessus de votre pâte répartie dans les alvéoles : fruits rouges (groseilles, framboises), amandes effilées...
autre idée, râpez l’écorce d’agrumes afin d’en tirer le zeste. Ajoutez le tel quel ou bien faites du zeste confit : mettre dans une casserole le zeste un peu d’eau et du sucre, laisser mijoter tout en remuant pendant une dizaine de minute, récupérer uniquement le zeste et ajouter à la pâte. J’ai testé avec le zeste de pamplemousse, c’est sympathique mais je pense qu’il faut en mettre pas mal si on veut vraiment sentir le goût car là ça faisait vraiment soupçon de pamplemousse.

Ce que je fais, c’est que je sépare la pâte dans différents récipients et j’effectue plusieurs préparations. Ensuite, je fais tout cuire en même temps.
Les financiers sont recommandés pour accompagner des desserts glacés mais s’apprécient aussi avec un thé, un café ou un lait chaud au miel pour un 4 heures pleins de gourmandises.

20 février 2008

Muffins chocolat-céréales



Inspirée d’une recette de muffins au chocolat et aux noix de pécan du livre “cookies, muffins and co” de Pascale Weeks.

Je me permets de mettre ici ma recette personnelle et si vous êtes intéressés par la recette de muffins avec les noix de pécan, vous la trouverez soit dans le livre de Pascale Weeks soit sur le site "c’est moi qui l’ai fait" (http://scally.typepad.com/cest_moi_qui_lai_fait/).

Cette recette est rapide et délicieuse, mes muffins ne ressemblent pas à un brownie ou à un gâteau super moelleux, ils sont moelleux mais avec une touche de croustillant grâce aux céréales.

INGREDIENTS (pour 12 muffins)

- 300 g de farine
- 1 sachet de levure chimique
- 125 g de sucre en poudre
- 1 pincée de sel
- 2 cs de cacao en poudre sucré ou non sucré
- 150 g de chocolat coupé en petits morceaux à l'aide d'un couteau
- 50 g de mélange 5 céréales AB (flocons d’orge, de blé, d’avoine, de seigle et de riz)
- 25 cl de lait écrémé, 1/2 écrémé ou écrémé (ce que vous avez dans le frigo en fait)
- 2 oeufs
- 75 g de beurre fondu

PREPARATION

- Préchauffer votre four à 180 ° C
- Préparer tous les ingrédients. Commencer par mettre le beurre à fondre sur feux doux. Pendant ce temps, vous pouvez vous occupez du chocolat à couper en morceaux.
- Melanger dans un récipient tous les ingrédients secs : farine, sucre, levure, sel, cacao en poudre, copeaux de chocolat, céréales.
- Dans un autre récipient, mélanger les ingrédients liquides : beurre fondu, lait.
- Ajouter le mélange liquide aux ingrédients secs jusqu’à obtention d’une pâte lisse.
- Repartir la pâte obtenue dans les minis moules à muffins. Perso, j’utilise un super moule en silicone (certes pas très recommandé à cause de sa matière mais bon, tellement pratique).
- Enfourner pour 25 minutes de cuisson à 180 ° C. Piquez les muffins au milieu avec un couteau afin de vérifier si la cuisson est terminée.
C’est prêt !

Suggestion : à déguster le matin au petit déjeuner, avec un bon café moka d’éthiopie par exemple.

Variante : vous pouvez remplacer le chocolat à dessert utilisé ici par n’importe quel chocolat que vous avez, qu’il soit au lait, blanc, avec noisettes ou amandes...qu’il soit fourré ou non, n’hésiter pas à faire varier les plaisirs.
De même pour remplacer les céréales, utilisez volontiers des amandes effilées, des noisettes, des noix de pecan ect...Laissez divaguer votre imagination au gré de vos envies gourmandes.

11 février 2008

Suprême de volaille aux céréales et purée de pistou de roquette

Un plat pour impressionner !

Filet de volaille taillé en aiguillettes pané avec un mélange de céréales, de curry, et d'herbes de Provence pour le croquant, accompagné d'une purée de pomme de terre au pistou de roquette pour un goût exceptionnel.

Une recette très simple à effectuer et qui impressionnera vos hôtes de part son inventivité : remplacer la traditionnelle chapelure à base de pain sec par des céréales (flocons d'avoine ou mélange 5 céréales) que l'on trouve très facilement en boutique diététique ou magasin de produits AB (Agriculture Biologique). La purée impressionnera avec la couleur du pistou qui apportera une touche pleine de saveurs nouvelles.

Je vous donnerai les astuces du Chef afin de réussir une vraie purée en un tour de main, et vous n'utiliserez plus jamais, je l'espère, les purées mousseline, Vico ect...

Suprême de volaille aux céréales,
purée au pistou de roquette

Temps de préparation : 30 minutes // Pour 6 personnes

Ingrédients

blancs de volaille : 6 pièces
céréales (flocons d’avoine ou mélange 5 céréales) non sucré : 150g
herbes de Provence : 2 cuil à soupe
curry : 1 cuil à soupe
thym séché : 2 cuil à soupe
pommes de terre : 400 g
crème liquide : 5 cl
beurre : 25g
roquette : 100g
parmesan : 25g
pignon de pin : 25g
huile d'olive : 1 filet

Recette :


- Éplucher, laver et couper les pommes de terre en petits morceaux : important : une pomme de terre entière, c'est 40 minutes de cuisson, pensez à couper en tous petits carrés les pommes de terre. Mettez de l'eau froide dans votre casserole, plongez-y de suite les pommes de terre ; de cette manière la pomme de terre va se cuire doucement de l'intérieur jusqu'à l'extérieur sans être agressée par l'eau bouillante dans laquelle on les plonge d'habitude. Cela évite également que la pomme de terre "corde" c'est-à-dire qu'elle soit élastique.
On ajoute le gros sel 5 minutes avant d'égoutter les pommes de terre. Si vous salez votre eau au début de la cuisson, le sel s'oxyde dans l'eau et blanchira vos casseroles (et oui, le calcaire a bon dos, mais ce n'est pas toujours de sa faute)

- Pendant ce temps, réaliser le pistou de roquette : mettre dans un blinder : la roquette, le parmesan, l'ail, les pignons de pin et ajouter l'huile d'olive. Mixer le tout en ajoutant l'huile petit à petit jusqu'à obtenir une pâte assez compact.

- Une fois les pomme de terre cuites, mettre dans un récipient la crème et ajouter les pommes de terre. Écraser le tout avec un fouet (si les pommes de terre étaient coupées en petits morceaux, cela se fera sans difficulté). Ensuite, ajouter une bonne noix de beurre. Incorporer le pistou de roquette, puis réserver.

- Dans un saladier, mélanger les céréales, le curry, le thym et l'huile d'olive. Découper les blancs de volaille en aiguillettes, puis les enrober de cette chapelure aux céréales très parfumées. Poêler les aiguillettes à l'huile d'olive, laisser colorer des deux côté puis dresser sur une assiette et accompagner de quenelle de purée. Décorer avec quelques feuilles de roquette.

A retenir :

- Cuire en petits morceaux la pomme de terre : cuisson rapide
- Commencer la cuisson à froid (eau froide) : évite l'élasticité
- Saler ces cuissons dans l'eau avant d'égoutter : évite le blanchissement des casseroles

Bon appétit !

Tourte de vitelotte feuilletée au magret fumé

Voilà une première recette effectuée lors de mon premier cours à l'atelier des chefs de Lyon. "Comme une tarte tatin, mais avec des pommes de terre violette "vitellotte" tendres et moelleuses et délicatement parfumées avec le fumé du magret".

Temps de preparation : 30 minutes // pour 6 personnes

Ingrédients

pomme de terre vitelotte : 200g
huile d'olive : 3 cuil à soupe
magret fumé : 50g
oignon rouge : 1
beurre : 60g
pâte feuilletée : 1 rouleau
sel : quelques pincées

Recette :


Eplucher l'oignon, le tailler en petits dés de 5 millimètres d'épaisseur. Tailler le magret en fine lanière de 3 millimètres puis en dernier éplucher les pommes de terre (attention car cela tâche assez facilement)

Dans une poêle, faire chauffer l'huile d'olive puis cuire les dés de vitelotte en les laissant bien colorer comme pour les pommes de terre rôties normales. Ajouter l'oignon rouge puis cuire pendant 4 minutes et finir 2 minutes avec les lanières de magret fumé.

Dans des moules à tarte individuelle, répartir les vitelottes poêlées. Couper six disques de feuilletage, les disposer en recouvrant les moules, couvrir avec une feuille de papier sulfurisé et une plaque, puis mettre au four à 200°C pendant 15 minutes. Retirer la deuxième plaque et continuer la cuisson pendant 5 minutes. Les démouler puis mettre au four sous le grill à 240°C pendant 2 minutes.

Servir accompagné d'une petite salade à la vinaigrette balsamique.

27 janvier 2008

Cours de cuisine à l'Atelier des chefs de Lyon


Bonsoir, ce week-end et ce pour la première fois, je me suis rendue à un cours de cuisine de l'atelier des chefs. Pour ceux qui sont intéressés, mais qui comme moi, ont souvent hésité à cause du prix des cours, allez jeter un oeil sur le programme : http://www.atelierdeschefs.com/default.aspx?ac=2&sp=1
car ce samedi j'ai assisté à un cours intitulé "tradition : avec la patate, on s'éclate!" subventionné par le syndicat de la pomme de terre et qui était donc à moitié prix ! Un autre cours est prévu avec d'autres recettes autour de la pomme de terre en février.
Enfin, ce n'est pas pour faire de la publicité mais j'ai vraiment beaucoup apprécié ce moment, le chef était charmant, l'ambiance était sympatoche et les plats divins. Je mettrai prochainement en ligne les recettes même si je n'ai pas toutes les photos qui y correspondent. En attendant, je vous laisse sur deux recettes à proposer en apéritif...

A bientôt
(Photo : coucher du soleil sur un temple entièrement construit en marbre blanc, en Inde.)

Gougère Bourguignone

Vous trouverez ici la deuxième recette d’apéro qui accompagne les mini pizza thon-tomates.
J’ai découvert ce gâteau apéritif lors de différents repas de famille vers la Bourgogne.
Ici, je vais vous donner la recette basique mais on peut l’accommoder comme on le souhaite, selon les envies, et les restes de frigo et/ou placards. Vous pourrez y ajouter des lardons, un autre fromage, des petits légumes etc...C’est une petite recette dans laquelle on peut laisser aller notre imaginaire et notre créativité culinaire !

Gougère à l'emmental

Préparation : 20 minutes // Cuisson : 30 minutes // Pour 6 personnes
(environ 30 gougères à l’oeil)

INGRÉDIENTS :
1/4 de l d'eau
100 g de beurre doux ou demi sel selon vos envies
150 g de farine
170 g d'Emmental coupés en petits cubes ou bien râpé
5 oeufs (4 s'ils sont gros)
poivre, sel si vous n’utiliser pas de beurre demi-sel
muscade

PRÉPARATION :
Préchauffez le four à 200°C ou thermostat 6.

Dans une casserole, mettez l'eau et le beurre.

A ébullition, ajoutez la farine d'un seul coup et travaillez bien pour mettre en boule à l’aide d’une cuillère en bois.

Hors du feu, ajoutez les oeufs battus en omelette un par un. Incorporez bien chaque oeuf à la pâte avant d'ajouter le suivant.

Poivrez et salez à votre goût, ajoutez l'Emmental coupé en dés ou râpé. Mélangez bien à l’aide de la cuillère en bois.

Disposez la pâte sur une plaque anti-adhésive ou bien sur une feuille de papier sulfurisé en formant des petits tas de la taille d'une grosse noix à l'aide de 2 cuillères (utilisez une poche à douille si vous en avez une), personnellement je trouve que ça va bien aussi avec les cuillères.

Pareil que pour les mini-pizza, si vous craignez que les gougères tombent entre les espaces de la grill, mettez une feuille d’aluminium en dessous de la feuille sulfurisée.

Mettez les choux au four et laissez cuire pendant 30 minutes environ tout en surveillant de temps en temps. En fin de cuisson laissez quelques minutes dans le four éteint, porte entrouverte (afin qu'ils soient bien cuis à l'intérieur et ne retombent pas).

Pour finir... Servir chaud ou froid au moment de l'apéritif ou de l'entrée, accompagnés d'une salade quelconque.

Mini-Pizza Thon-Tomates

Bonjour à tous !







Aujourd’hui, je vous met en ligne deux recettes faciles pour un apéro convivial
entre amis...

Tapas thon-tomates

J’ai découvert cette recette en la dégustant dans un bar à Lyon 8ème, “le bar des champs” où ils servent différents tapas. Ce bar est très convivial, à l’ambiance assez méditerranéenne. Une terrasse agréable à l’arrière du bar permet d’être au calme et d’éviter la circulation du devant du bar. En plus, je me souviens qu’une fois, où j’y suis retournée, j’ai bu un super diabolo Rose-Framboise, c’était délicieux. Ces petits apéritifs m’ont donné envie de tester une recette, réalisée en me souvenant de ce que j’avais mangé.

Pour environ 15 mini-pizza

INGRÉDIENTS :

1 pâte brisée
1 bocal de pulpe/purée de tomate (environ 200ml)
1 boite de thon au naturel
un peu de gruyère
Sel, poivre
1 légère pointe de Piment de Cayenne

PRÉPARATION :
Dans un premier temps, dérouler la pâte brisée tout prête ou effectuer une pâte brisée et l’étaler sur une feuille de papier sulfurisé.

Préparer la garniture : Mettre dans un récipient le thon égoutté et ajouter la pulpe de tomate. Mélanger les deux ingrédients. Ajouter le sel, le poivre ainsi qu’une fine pointe de piment de Cayenne afin de relever un peu le goût de nos petits tapas.

Préchauffer le four à 180° C.

Avec un verre ou un emporte-pièce, découper des ronds dans la pâte brisée.

A l’aide d’une fourchette, mettre la garniture sur chaque rond de pâte en laissant un liseré de pâte nu (voir la photo), en fait ne pas recouvrir toute la surface.

Ajouter quelques brins de gruyère sur le dessus de la garniture.

Enfourner les mini pizza placés sur une feuille de papier sulfurisé. Si vous craignez que les mini pizza tombe à travers les espaces de la grille, placer une feuille d’aluminium en dessous du papier sulfurisé. Vous pouvez également utiliser le lèchefrite afin d'éviter que les tapas tombent.

En général, la cuisson dure 20 minutes, il suffit de regarder lorsque le fromage du dessus est fondu et de regarder si le dessous de la pâte est cuite. Ce que je fais c’est que au bout d’un quart d’heure/20 minutes, j’éteins le four, et je termine la cuisson comme cela.

Les mini pizza se dégustent refroidis et se conservent 24 heures au réfrigérateur dans un sac de congélation.

21 janvier 2008

Tarte au fromage blanc

Un dessert léger ou pour le goûter : la tarte au fromage blanc

Recette d’une de mes grand-mère, facile à réaliser, dessert très aérien.
La dernière fois que j’ai fait cette tarte, j’ai ajoutée sur le fond de tarte, une légère couche de gelée de groseille vanillée que j’avais fait l’été dernier. Autrement dit, c’était exquis ! et mes invités ont même voulu rajouter de la gelée sur le dessus de leur part de tarte…les gourmands ! ; )
La tarte se déguste lorsqu’elle est bien refroidie voire fraîche, elle se garde au moins deux jours au réfrigérateur sur une assiette, sous un film plastique.

Pour la garniture :

500 g de fromage blanc à pâte lisse, 20% de matières grasses (type « Jockey »)
75 à 100 g de sucre blanc ou roux (éviter la cassonade)
4 œufs
2 cuillères à soupe bombées de farine type 45 (standard)

Pour la pâte :
Utiliser une pâte brisée ou sablée achetée dans le commerce, sinon, réaliser une pâte brisée, ce ne sera que meilleur.

Préparation :
- Préchauffer le four thermostat 6/7, 200°C, étaler la pâte dans le moule à tarte, n’oublier pas de la piquer afin qu’elle ne gonfle pas pendant la cuisson.
- Mélanger dans un saladier le fromage blanc, les jaunes d’œufs et la farine.
- Battre les blancs en neige dans un autre bol et ajouter le sucre en le versant en pluie tout en continuant de fouetter jusqu'à obtention d’une pâte lisse.
- Incorporer cette préparation à la précédente. Soulever toute la masse avec une spatule en faisant pivoter le bol progressivement pendant l’opération.
- Remplir le fond de tarte du mélange. Enfourner durant 45 minutes au plus tout en surveillant (en général, une bonne demi-heure suffit)

CONSEIL : si la tarte colore trop rapidement, la couvrir avec une feuille d’aluminium mais pas avant 15 à 20 minutes de cuisson pour éviter que les blancs retombent en ouvrant le four. Ne craignez rien si la tarte gonfle beaucoup, elle redescendra après la sortie du four.

Macaroni Primavera









Une bonne recette pour un midi en amoureux où l’on peut prendre le temps de cuisiner et de manger tranquillement.

Pour 2 personnes // Préparation : 30 à 40 minutes

INGRÉDIENTS :

huile d’olive
1 bouquet de brocolis
1 carotte
1 courgette
12,5 cl de crème semi-épaisse
200g de pâtes (penne, macaroni, spaghetti)
Parmesan
Sel, poivre
Paprika
Basilic

PRÉPARATION :

- Couper les brocolis en petits bouquets ainsi que les carottes en fines lamelles. Faites chauffer l’huile d’olive dans une poêle sur feu moyen. Faites cuire le brocolis et la carotte sur feu doux à couvert pendant 10 minutes, assaisonner.

- En attendant, laver et éplucher la courgette avec un économe en laissant une bande de peau une fois sur deux. Couper la courgette en cube moyen et l’ajouter dans la poêle avec le basilic. Faites cuire sur feu doux, à couvert pendant 10 minutes. Veiller à bien remuer de temps à temps à la cuillère en bois afin que cela n’attache pas.

- Pendant le temps de cuisson des légumes, faites chauffer dans une casserole l’eau pour les pâtes. Dans une grande casserole, faites chauffer la crème avec le paprika, le sel, le poivre sur feu doux, la crème ne doit pas bouillir mais se réchauffer lentement.

- Mettre les pâtes à cuire. A la fin de leur cuisson, ajouter du parmesan dans la casserole où se trouve la crème. Remuer avec un fouet jusqu’à ce que le parmesan est fondue.

- Égoutter les pâtes, les mettre dans la grande casserole avec la crème, remuer. Ajouter les légumes, remuer à nouveau.

C’est prêt, A table !

Parmentier de courgettes à la provençale

Saveurs méridionales
Je vous propose aujourd'hui une recette sympathique et pleine de goûts que j'ai découvert l'été dernier. A plusieurs reprises, je me suis rendue chez un producteur à l'Arbresle (69) où l'on peut faire soi-même sa cueillette de fruits, légumes, herbes aromatiques...L'ambiance est super : brouette, pioche et autres outils...en toute convivialité avec les personnes avec qui on s'y rend et ceux qu'on y rencontre sur place. De plus, les prix restent convenables. J'ai d'ailleurs fait mes premières confitures avec les fruits ramassés là-bas : cerises/fraises, fraises/cannelle, fraises, gelée de groseilles et gelée de groseilles vanillée, c'était un délices et j'y retournerai très certainement dès les beaux jours de printemps. En attendant, profitez de ce plat unique que l'ont sert volontiers à des amis ou à la famille. Cette recette est pratique car l'on peut le préparer à l'avance et donc profiter pleinement de nos hôtes.

Pour 4 personnes // Préparation : 40 minutes // Cuisson : 1h15
Ingrédients :
3 courgettes longues
300 g de boeuf haché
2 pommes de terre
2 tomates (j’utilise souvent une conserve de tomates pelées)
20 cl de coulis de tomates
(10 cl de vin blanc)
2 oeufs
25 cl de lait
2 oignons
2 gousses d’ail
50 g de gruyère râpé
1 cuillère à café de thym émietté
1 cuillère à café de laurier émietté
1 pointe de piment de Cayenne
2 cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel, poivre

Préparation :

- Lavez les courgettes, ôtez-en les extrémités puis coupez les rondelles.

- Pelez et hachez les oignons. Faites les revenir dans une sauteuse à l’huile d’olive. Ajoutez la viande et faites la cuire à feu vif en remuant souvent. Parfumez avec le thym, le laurier et le piment. Salez et poivrez, puis verser le vin blanc et le coulis de tomates. Laissez mijoter pendant 10 minutes, puis ajoutez l’ail pelé et haché.

- Préchauffez le four à 200 ° C (Th. 6/7). Lavez et équeutez les tomates, coupez les en rondelles. Épluchez les pommes de terre, coupez-les en lamelles. Lavez puis séchez-les dans un linge propre afin d’enlever l’amidon.

Huilez un plat allant au four. Dispersez les lamelles de pommes de terre, intercalez les rondelles de tomates.

- Battez les oeufs avec le lait. Salez et poivrez, puis verser cette préparation dans le plat (afin de lier légèrement). Parsemez de gruyère râpé (pour les plus gourmands, recouvrir entièrement de gruyère le dessus du gratin en une couche assez fine tout de même). Enfournez et laissez cuire pendant 1 heure à 200 °C (Th. 6/7). Passez le gratin au grill 5 minutes avant de servir afin que le gruyère fondu soit croustillant.

---- Un vin rosé ou un vin blanc accompagnera généreusement ce gratin. ----

8 janvier 2008

Gratin dauphinois

Bon, tout d’abord, je tiens à vous annoncer ma faille aujourd’hui. Vous ne trouverez certainement jamais de recette de tarte au citron ou de brioche sur site. A mon grand desespoir...Je suis maudite ! mes tartes au citron ne prennent pas et mes brioches ne montent pas ! Si vous êtes plus fort que moi sur ce coup-là, n’hésitez pas à vous manifester :-)

Pour ce soir, un petit...

...GRATIN DAUPHINOIS

(www.meilleurduchef.com)

Excellente recette, facile à faire malgrès différentes étapes mais qui permettent aux goûts de se mêler à merveille. On a même l’impression que c’est devenu un plat léger (n’exagérons pas hein ;-) )

Pour 4 personnes, il faut :
800 g de pommes de terre (agatha, roswall...à gratin en fait)
25 cl de lait entier (perso, j’utilise souvent de l’écrémé, moins gras, un peu moins goûtu mais bon...vient la crème après)
30 cl de crème fraiche (épaisse ou liquide peu importe)
Sel, poivre, muscade en poudre, beurre (1 grosse noix), ail

A vos tabliers pour la préparation, vous êtes pret ? goooo !

- Laver, éplucher et émincer les pommes de terre en tranches de 3 mm environ : pour les chanceux qui ont un robot, tout comme moi, bravo! pour les autres, désolée, je crois que vous allez arriver au terme de la recette avec un léger retard sur le peloton de tête.
- Déposer dans une casserole les morceaux de pommes de terre avec 25 cl de lait, une grosse noix de beurre, sel, poivre, muscade.
- Porter à ébullition puis baisser le feu légèrement et poursuivre la cuisson pendant environ 8 minutes. Remuer de temps en temps avec une spatule pour éviter que la préparation attache. Les pommes de terre vont s’enrober d’une crème.
- Verser à ce moment-là 30 cl de crème.
- Laisser cuire à petit feu pendant 5 minutes environ. Retirer du feu, ajouter l’ail.
- Disposer délicatement les pommes de terre dans un plat à gratin. Aplanir la surface et laisser 5 reposer 5 minutes afin que les goûts se mélangent.
- Ajouter du fromage râpé sur tout le dessus du gratin (choisissez un bon emmental ou bien du comté ; pas de fromage plus fort cela gacherai les goûts du gratin)
- Enfourner à 180°C et laisser cuire pendant 15 à 20 minutes. 5 minutes avant de passer à table, mettre le four sur position Grill et laisser gratiner le fromage du dessus.

Server en plat principal, avec une salade verte ou pour les gros mangeurs, accompagnés d’une viande blanche (roti de porc par exemple)



6 janvier 2008

Tarte aux pommes simple et tarte aux pommes créole


En ce jour de repos, laissons nous allez à de petites douceurs dominicales...
Pour un goûter avec des amis ou de la famille, je vous recommanderez une petite tarte aux pommes, vite fait. Parce qu'il faut que ça reste un jour de repos, donc recette rapide, qui nécessite des ingrédients qu’on a toujours plus ou moins dans le frigo en automne/hiver.
Pour un goûter plus gourmand, plus “nid douillet du dimanche”, je serais tenter de vous présenter une recette de crêpe mais je laisserais ça pour un mercredi plutôt. Bon, revenons à la recette cocoonig, je dit “cake aux épices” accompagné d’un bon thé chaï (c’est pas Lucie qui me contredira ;) ).

Au fil de ces recettes, découvrez de jolis paysages du Vercors

Alors commençons par La tarte aux pommes (recette simple de ma maman)

Ingrédients :
- Pâte brisée ou sablée (achetée ou faite maison)
- 2 à 3 pommes (dépend de leur taille) si vous avez la possibilité d’en récupérer, d’en acheter o
u d’aller en cueillir chez un producteur je vous le conseille vivement. Si vous avez cette opportunité, demandez à ce producteur la pomme au goût le plus sauvage (légèrement acide mais d’un parfum inégalé)
- 20 cl de crème liquide, semi-épaisse ou épaisse (ça n’a pas d’importance)
- une “schluk” (prononcé “schlouk”) de lait, vous entendrez par-là une gorgée de lait, et oui, c’est la signification du mot schluk en patois luxembourgeois de la frontière française (au pays des trois frontières en Moselle)
- 3 oeufs
- 50 à 75g de sucre en poudre (blanc, roux, cassonade, selon vos envies)

Préparation :
- Préchauffer le four à 180° C, étaler la pâte dans un moule à tarte, piquez-là afin qu’elle ne gonfle pas pendant la cuisson.
- préparer l’appareil : mettre dans un saladier les 3 oeufs le sucre et la crème, battre le tout au fouet ou au mixeur (n’oublions pas que c’est jour de repos, pas trop d’effort) jusqu’à ce que le tout soit lié
- personnellement, je coupe au fur et à mesure les pommes en les plaçant sur la pâte mais vous pouvez les couper toutes (finement) et les placer après :mais pensez à mettre un peu de jus de citron dessus afin qu’elles ne noircisse
nt pas
- après avoir placé les morceaux de pomme, verser l’appareil dessus et enfourner a 180 ° C p
endant une bonne demi-heure.

VARIANTE : exotique ! si vous êtes comme moi et que vous avez toujours dans vos placards une brique de lait de coco, utilisez-en pour faire une tarte aux pommes créole. Voici la marche à suivre qui n’est guère plus compliquée :
Faire chauffer 20 à 30cl de lait de coco, battre 3 jaunes d'oeufs avec 80g de sucre en poudre. Verser le lait de coco chaud (mais pas bouillant) sur la préparation. Incorporer 20 g de beurre coupé en petits dés (pas obligatoire) puis une demi-cuillère à ca
fé de cannelle et un petit bouchon de rhum (Negrita, Charette, La mauny, Dillon...toujours avec modération).
- Étaler une pâte sablée (ou brisée) dans un moule à tarte, piquez-là. Disposez les morceaux de pommes coupés grossièrement puis verser l’appareil dessus.
- Enfourner a 180° C pendant une demi-heure en vérifiant de temps en temps la coloration.


Miam ! Déguster avec, pourquoi pas un thé au jasmin ou un bon café.

5 janvier 2008

Minestrone de fruits frais





Depuis que j’ai découvert de superbes marchés dans différentes villes, j’adore y flaner et faire des recettes avec les produits de saisons et de régions quand c'est possible. En voici une qui peut se faire autant en été qu’en hiver, simplement en remplaçant les fruits.

Mes deux marchés français préférés pour le moment sont celui de Monplaisir à Lyon (fréquence très appréciable : 3 fois par semaine, des petites producteurs régionnaux, des produits de qualités et même un producteur de la Clusaz qui vient vendre de sublimes fromages et pains de montagnes) ainsi que le marché des petits producteurs de Strasbourg (tout petit, conviviale, de bons produits, même du lait frais(mais faut pas le dire))qui se situe juste à côté de l’embarcadaire des bateaux à touristes, à proximite de la cathédrale.

Je n’avais pas pris de photo de cette recette mais vous pourrez apprécier les quelques photographies du marché à l’africaine au fil de cette recette.

Minestrone de fruits frais

Aussi bon en été qu’en hiver, il suffit juste de remplacer par les bons fruits de saisons : En été, remplacer la mangue par des pêches, la pomme par des abricots et les kiwis par du melon.

Pour 4 personnes

1 mangue
2 kiwis
2 bananes
1 pomme
150g de fruits rouges (pas obligatoire vu qu’en hiver c’est pas de saison, mais vous en trouverez facilement au rayon surgelé ou bien en bocal au rayon ambiant avec les conserves)
1 gousse de vanille
1 tige de menthe ou de basilic (perso je prefere la menthe)
100 g de sucre en poudre

-Verser le sucre dans une casserole, ajouter 30 cl d’eau et la gousse de vanille fendue en deux dans la longueur (racler les grains de vanille ou bien laisse bien diffuser la gousse cela se fera tout seul ; ça depend si vous avez envie de vous embeter ou pas ;) )
-Porter à ébullition, puis laisser cuire 10 minutes à petits frémissements.
-Pendant ce temps, éplucher et couper les fruits en petits dés. Melanger les bien dans un saladier (penser à un saladier avec couvercle plus pratique pour conserver au frais)
-Verser le sirop chaud sur les fruits. Laisser refroidir, puis ajouter les feuilles de basilic ou de menthe. Servir bien frais.

CONSEIL : un bon rosé ou un bien un vin blanc déjà commencé pendant le repas par exemple. Encore mieux, un bon Cerdon !

Vin pétillant du Bugey


LE CERDON

Moi qui ne suis pas fan de boissons alcoolisées, j’avais envie de vous faire découvrir le Cerdon (à consommer avec modération, faut quand même le dire) que j’apprécie particulièrement lors de diverses occasions. Le Cerdon est originaire d’un petit village (Cerdon) du Pays du Bugey, dans la partie Sud du département de l’Ain.

Le cerdon est un vin plaisir qu’il faut déguster frais (6 à 7 degrés). En apéritif, au dessert ou bien en milieu d’après-midi. Il accompagne agréablement chaque bon moment surtout autour de petites et grandes gourmandises. De couleur rose, il est très fruité en bouche et se décline en deux catégories : la méthode ancestrale (plus doux et plus sucré) et la méthode traditionnelle (plus sec)
pour ma part, je préfère l'ancestral, sans rechigner sur un traditionnel !

Malheureusement, il va falloir attendre encore un peu avant que ce vin pétillant soit commercialisé partout en France. En attendant, je pense que vous pouvez facilement contacter des producteurs via Internet et le mieux c’est encore d’avoir un contact dans la région Rhône-Alpes !

Sinon, dans l’Ain, il y aussi pas mal de jolies choses à faire, y compris aller se balader dans les petites eaux vives de Serrières-de-Briord qui rafraîchissent bien en été.


http://www.vinsdubugey.net/index.htm

http://www.tourisme.fr/office-de-tourisme/poncin.htm

4 janvier 2008

Gaspacho des allues

En honorable Lorraine que je suis, lors de mon dernier repas, j’ai proposé à mes amis des bons petits plats trouvés dans mon nouveau carnet de recettes de l’Est. Au menu :

Pour l’entrée :

bon d’accord vous allez me dire : les gaspachos c’est plutôt estival non ? Et bien, mes invités étaient ravis na !
Gaspacho des Allues

Une recette de Didier Lhostis et Stéphane Vandeville


Pour 6 personnes : je vous met MA recette quelque peu modifiée par rapport à celle du carnet

INGREDIENTS

- 4 grosses tomates bien mûres
- 1 tranche de pain de campagne de la veille à défaut quelques biscottes
- 1 concombre libanais (meilleur)
- 2 poivrons rouges épépinés
- 3 gousses d'ail hachées
- Le jus de 2 citrons
- 1 bouquet de basilic ou bien de la menthe (se marie bien avec le concombre)
- Huile d'olive
- Persil plat (pas obligatoire) Sel et poivre à votre convenance

PREPARATION

- Lavez tous les légumes, enlevez le pédoncule des tomates et coupez-les en gros dés. Pelez le concombre, coupez-le en deux dans la longueur, éliminer les pépins avec une cuillère, coupez en gros tronçons. Émincez les poivrons.
- Ciselez la moitié du bouquet de basilic, et tout le persil plat.
- Mettez les bols de service à rafraîchir au congélateur.
- Rassemblez dans un vaste saladier tous les légumes, le pain émietté, l'ail, le jus de citron, les herbes hachées, et environ trois cuillerées à soupe d'huile d'oliveLien
- Mixez, salez et poivrez, éventuellement ajoutez du Tabasco.
- Selon la consistance souhaitée ajoutez un peu d'eau glacée et réservez au frais 3 heures sous film plastique. Servez dans les bols glacés et décorez avec les feuilles de basilic restantes.

J’ai accompagné ce gaspacho d’une salade de mâche avec graines de sésame doré, vinaigrette à l’huile de sésame (ou huile basique) et vinaigre de Xérès.
Bonne mise en bouche !


Vous pouvez trouver le recueil de recettes du côté EST à cette adresse :
http://www.coteperso.com/produit/533/maisons-cote-est-carnet-de-recettes