19 février 2017

Moelleux renversé à l'ananas et au fruit de la passion

Que cela sent bon l'ananas caramélisé ! Cette petite acidité recouverte de caramel si doux... Une sacré gourmandise. En ce joli dimanche, on me demanda de réaliser un goûter "qui tient bien au ventre", "pas tes trucs à IG bas là", "un vrai truc sucré et tout et tout"... ahahah ok ! Allez, je range mon son d'avoine pour cette fois-ci !
C'est ainsi que suite à une réclamation familiale, j'optais pour tester une recette comme je n'en avais pas réalisée depuis longtemps. Tout est très simple, très parfumé. Je pense qu'avec un bon thé, vos papilles seront émerveillées. 


  
Pour 6 à 8 moelleux individuels, j'ai utilisé : 
Ananas et fruit de la passion caramélisés
  • 30 g de beurre
  • 50g de sucre classique (le sucre complet ne permet pas de faire caraméliser correctement)
  • 1 petit ananas victoria ou de l'ananas bio (à prix raisonnable au biocoop)
  • 3 fruits de la passion bien mûrs (pour savoir s'ils sont bien murs, il faut les choisir tout fripés)
L'appareil
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 70 g de sucre complet
  • 100 g de farine d'épeautre complet
  • 50 g de farine T65
  • 3 oeufs
  • 1 gousse de vanille
  • 15 cl crème liquide
  • Du bon Rhum brun
Préparation
  • Faire préchauffer le four à 180.
  • Éplucher et couper l’ananas en petit morceaux, en veillant à bien enlever les petits yeux dans le fruit. Ce sont ces petits trucs bruns qui piquent parfois en bouche. Vous pouvez garder le coeur car l'ananas Victoria est vraiment tendre et goûteux. De plus, c'est au milieu qu'il y a le plus de vitamine.
  • Couper les fruits de la passion en 2. 
  • Dans une poêle, faire fondre le beurre et le sucre. Ajouter les dés d’ananas ainsi que l'intérieur des fruits de la passion. Vous pouvez garder les graines ou les enlever. 
  • Faire caraméliser le tout. 
Pendant ce temps,
  • Verser dans un récipient, la farine, la levure chimique et le sucre
  • Incorporer les graines de vanille en raclant bien l'intérieur de la gousse et mélanger les ingrédients secs. 
Pensez à garder la gousse de vanille exempte de ses grains. Vous pouvez la mettre dans votre bocal de sucre pour le parfumer ou faire un lait chaud vanillée.
  • Ajouter les oeufs un à un. Mélanger puis ajouter 15 cl de crème fraîche liquide et un bon bouchon de Rhum brun.
  • Disposer les fruits caramélisés au fond de moules à muffins en silicone. 
  • Verser la pâte par dessus puis mettre au four pendant 20 min à 180°C, selon le four. 
Déguster tiède avec un thé ou une tisane 
Haute gourmandise assurée ! 



Recette inspirée du blog "Steph à table", merci pour l'idée ! 

5 février 2017

Muffins à la purée de cacahuète et au chocolat, gourmand et sain, si, si, j'insiste !

Vous vous souvenez des muffins à indice glycémique bas aux myrtilles ? Et bien, j'ai repris cette base en changeant un peu les ingrédients. J'ai par exemple, remplacer la purée d'amande par la purée de cacahuète qui se marie à merveille avec le chocolat. 

Si si, je vous assure qu'un muffins au nom aussi alléchant peut tout à fait être une gourmandise raisonnable... enfin, cela le restera si vous ne vous enfilez pas à vous tout seul la fournée de 6 muffins ;-)



Pour cela, il vous faudra simplement :
  • utiliser une farine de blé complète ou semi complète ou de la farine d'épeautre complète,
  • remplacer le sucre classique par du miel. Pour une faible charge glycémique, je vous conseille même d'utiliser le miel d'acacia,
  • utiliser un chocolat au lait de qualité ou du chocolat noir
  • utiliser de la purée de cacahuète et surtout pas du beurre de cacahuète (qui est juste un cataclysme calorique)
  • vous pouvez ajouter environ 30 g de son d'avoine à la recette (j'ai oublié). Celui ci permettra de capter une partie des graisses et des sucres de la recette 
  • une bonne dose d'amour apportera la touche finale à ces merveilleuses petites gourmandises 

Pour 6 gros muffins, j'ai utilisé :
  • 150 g de farine semi complète
  • 1 oeuf
  • 1/2 paquet de levure chimique
  • 125 ml de lait d'amande 
  • 50 g de purée de cacahuète
  • Une poignée de chocolat grossièrement coupé 
  • 2 cuillères à soupe de miel 

Préparation : 

  • Dans un saladier, mettre la farine et la levure. 
  • Dans un autre saladier, mélanger les ingrédients liquides : l’œuf, le lait, la purée de cacahuète et le miel. Bien mélanger le tout au fouet à main pour obtenir un liquide assez homogène. 
  • Couper grossièrement le chocolat et le mettre dans le saladier avec la farine sans mélanger. 
  • Ajouter le mélange liquide d'un seul coup dans le saladier avec la farine et le chocolat.
  • Mélanger grossièrement. N'oubliez pas, le secret des muffins bien aérés, c'est que même s'il reste des traces de farine dans la pâte c'est normal. Quelques tours de cuillère à soupe dans la pâte pour l'amalgamer suffiront.
  •  Disposer la pâte dans des moules à muffins ou comme moi, des mini kougelhopf ;-)
  • Enfourner pour 15 à 20 min (vérifier selon le four) à 170 / 180 degrés. 

Déguster avec un délicieux thé noir ! 

8 janvier 2017

Poularde de bresse au champignon et au citron bergamote

C'est bien au chaud sous la couverture que je vous écris. Dehors, il tombe de jolis et gros flocons de neige. Avec cette recette, vous pourrez vous réchauffer et manger un bon plan familial consistant. 
Le boucher m'avait dit de ne pas ajouter de fioritures à cette poularde de Bresse qui se suffirait à elle-même. Bien sur, je n'ai pas pu m'empêcher d'ajouter ma petite touche personnelle avec ce citron bergamote qui le parfumera simplement. 


Pour 4 personnes, j'ai utilisé : 
  • une poularde de Bresse préparée par le boucher (environ 1,5 kg après préparation)
  • un citron bergamote (vous pouvez en trouver au Biocoop quai des halles)
  • 3 ou 4 oignons 
  • une gousse d'ail 
  • une dizaine de champignons de paris
  • quelques pruneaux en option pour ceux qui apprécient le sucré salé 
  • 10 cl de vin blanc ou d'eau (pour arroser) 
  • Sel, poivre, curcuma... 

Préparation
  • Préchauffer le four à 150 degrés. 
  • Émincer les oignons et les champignons.
  • Nettoyer la gousse d'ail et la couper en 4. 
  • Découper le citron bergamote en 8 afin de répartir les morceaux autour et sur la poularde. 
  • Retirer les noyaux des pruneaux et détailler.
  • Dans un plat, mettre les oignons, l'ail, les champignons, les morceaux de pruneaux et de citron. 
  • Poser la poularde sur laquelle vous pouvez aussi disposer des morceaux de citron bergamote, par exemple vers les cuisses. 
  • Enfourner pour 1h30 à 2h de cuisson. Surveiller régulièrement en arrosant la poularde d'un peu d'eau ou de vin blanc. Une fois qu'elle a rendu du jus, vous pouvez régulièrement l'arroser avec son jus et la retourner afin que toutes les faces grillent bien. 

Bonne dégustation et meilleurs vœux pour l'année 2017 ! 

2 décembre 2016

Muffins aux myrtilles, pâte à muffins à IG bas

Excellent ! Hummm, quel moelleux ! Voilà notre réaction à la dégustation de ces muffins... Je savais déjà que les recettes de Marie Chioca (Saines gourmandises) étaient géniales mais là vraiment, je pense que je tiens LA recette de base de pâte à muffins à IG bas.

Comme d'habitude, pas de sucre raffiné, qui est remplacé par le miel d'acacia trouvé en Italie à 15 € le kilo du côté du lac Majeur. Je pense que vous pouvez désormais en trouver à prix raisonnable également dans les boutiques de vrac. 

Je ne vous présente plus la farine d'épeautre complète qui est une des grandes favorites dans ma cuisine et le son d'avoine qui absorbe 30 % des graisses et des sucres du bol alimentaire... Quand je dis ça, j'ai presque l'impression de pouvoir manger n'importe comment et que le son d'avoine s'occupera de brûler les calories... Bon, ce n'est pas tout à fait son action en réalité mais on a le droit de rêver ! ;-) 

On remplace le beurre par la purée d'amande blanche. C'est la 1e fois que j'en achète, j'ai toujours trouvé ça hors de prix mais je me suis dit que j'allais tester et qu'après tout, manger sain, c'est vraiment important. Bon, je ne crache pas sur le bon beurre, on est bien d'accord vous et moi ?! Car sur ce blog, vous trouvez un certain nombre de recette de cookies réalisés avec du bon beurre et ça, ce n'est pas prêt de changer ;-) 

Comme je tente de diversifier l'alimentation de mini gourmet avec toutes sortes de fruits et légumes, j'ai trouvé des myrtilles bio. Au magasin COOP de la Robertsau en surgelé, à un prix raisonnable, puisqu'en comparant avec celles de U express Robertsau, elles sont au même prix alors que les unes sont bios et pas les autres. 

Vous n'avez pas de myrtilles, envie d'un autre fruit plus de saison ? Pas de souci, utiliser cette recette de base et agrémenter là à vos souhaits ! C'est  ça qui est bien dans la cuisine, avec une recette de base, on peut créer milles et une variantes. 


Pour 6 gros muffins, j'ai utilisé : 

  • 100g de farine d'épeautre complet T150
  • 1/3 de paquet de levure 
  • 33g de son d'avoine
  • 2 oeufs label rouge
  • 50g de purée d'amande (complète pour moi mais si vous avez de la blanche, pas de souci)
  • 4cl de lait de vache (vous pouvez utiliser du lait de soja/amande...)
  • 1 bouchon de Rhum Brun Damoiseau
  • 4 cuillère à soupe de miel d'acacia
  • 85g de myrtilles bio (surgelées)

Préparation (ultra simple!)

  • Dans un saladier, mettre la farine, la levure, le son d'avoine et faire un puits.
  • Dans un autre saladier, mélanger vigoureusement les œufs, la purée d'amande, le lait, le rhum et le miel.
  •  Ajouter la préparation liquide dans le 1er saladier où se trouvent les ingrédients "secs". 
  •  Mélanger sans trop amalgamer le tout en ajoutant les myrtilles... Je vous rappelle que le secret des muffins c'est que la pâte ne doit pas être totalement mélangée. 
  • Enfourner à 180 degrés pour 25 minutes. Si au bout de 15 minutes les muffins colorent trop, vous pouvez baisser le four à 150 degrés. 
  • A déguster quand ils sont tous justes tièdes ! A conserver dans une boite hermétique mais pas trop longtemps pour apprécier leur moelleux. 
Un clin d'oeil aussi à Ella du blog Megalow food que j'apprécie beaucoup et qui a repris cette recette de Marie Chioca. 

20 novembre 2016

Salade de carotte et betterave, zeste d’orange et huile de noisette

Hello les petits gourmets ! Ces derniers temps je suis très prise en cuisine par la confection des purées et compotes pour mini gourmet... C'est un vrai plaisir de cuisiner pour son petit glouton, surtout quand celui-ci honore tout ce que vous lui préparez. 

Pour autant, nous n'oublions pas notre blog pour partager avec vous nos petits plats de saison. Aujourd'hui, nous vous proposons une salade toute colorée et pleine de pep's. L'avantage de manger la carotte et la betterave crues, c'est que vous conservez les nutriments et gardez un indice glycémique bas. En effet, une fois la carotte et la betterave cuite, ces deux légumes étant sucrés, leur indice glycémique augmente considérablement.


Enfin, pas d'excuse pour manger sainement, la recette est ultra facile : on épluche, on râpe et on assaisonne ... 

D'autres recettes avec la betterave, ses fanes ou la carotte ?

Ingrédients
Pour 2 personnes
  • 4 petites carottes
  • 1 betterave crue
  • le zeste de la moitié d'une orange
  • quelques noix
  • une pincée de sésame
  • 1,5 cuillères à soupe d'huile de noisette
  • 1,5 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de moutarde à l'ancienne
  • Sel, poivre
  • Baies de Sichuan
Préparation

  • Éplucher les carottes et la betterave puis les râper.
  • Concassez grossièrement les noix, ajouter-les aux légumes. Râper le zeste de la moitié d'une orange directement dans la salade.
  • Préparer une petite vinaigrette à l'aide de l'huile de noisette, la moutarde à l'ancienne, l'huile de soja et la pincée de sésame.
  • Saler et poivrer  à votre convenance. Rajouter deux petits tours de moulin garni de baies de Sichuan pour le côté un peu citronné de cette épice qui nous vient de Chine.
  • Bien mélanger le tout et déguster !
 

Nous avons dégusté cette salade avec de la charcuterie fine et un fromage (La taupinette)
de La Cave à Terroir situé rue Boecklin à Strasbourg

30 octobre 2016

Gâteau moelleux aux coings et aux noisettes

Vive l'automne ! Nous changeons d'heure et gagnons une heure de sommeil ce week-end, parfait pour les petites marmottes que nous sommes. Les feuilles des arbres commencent à tomber et surtout se parent de milles et une couleurs toutes les plus jolies que les autres.

L'automne, c'est aussi deux choses chez les petits gourmets : l'anniversaire de maman et de papa gourmet (aujourd'hui même !) et l'arrivée de certains fruits, que nous adorons, sur les étals comme le coing. Le coing, papa gourmet l'adore et encore plus lorsque celui-ci mijote au côté de quelques morceaux d'épaule d'agneau de Breitenbucher (clic aussi ici pour voir la recette de coing farci à l'agneau).


Pour en revenir à la recette du jour, c'est un gâteau bien gourmand que je vous propose. La noisette et le coing se marient vraiment très bien. Je vous conseille de les torréfier avant de les réduire en poudre, leur saveur sera réellement décuplée. 

Avec le sirop de pochage des coings, vous pouvez pocher d'autres fruits comme des pommes ou des poires, vous en servir pour l'ajouter à une compote maison ou encore le boire un peu dilué comme un sirop. Surtout ne le jeter pas, ce serait vraiment dommage car il n'est pas trop sucré et les épices sont parfumées et très douces. La ricotta apporte un super moelleux au gâteau. 


Pour un gâteau pour 6 personnes : 
J'ai trouvé la recette de base dans le magazine "Femina", je l'ai un peu modifiée avec mes ingrédients favoris. 
  • Pour le sirop de pochage :
    • 50g de sucre de canne blond
    • 5 gousses de cardamome 
    • 1 bâton de cannelle 
    • 3 filaments de safran (facultatif)
  • Pour le gâteau : 
    • 3 coings 
    • 50 g de farine de blé complet 
    • 30g de farine de blé T65 
    • 1 cuillère à café de levure chimique 
    • 2 oeufs 
    • 90 g de sucre (soit 45g de sucre complet type moscovido / rapadura et 45g de sucre de canne blond) 
    • 100g de beurre demi sel 
    • 200g de ricotta 
    • 100g de poudre de noisettes
Préparation :
  • Préparer le sirop pour pocher les coings. 
    • Dans une casserole, verser le sucre et 50cl d'eau. Mettre le bâton de cannelle, les gousses de cardamome ouvertes et les filaments de safran (facultatif). Porter à ébullition. 
    • Éplucher les coings, les couper en 4 et retirer les coeurs et les pépins. Mettre les coings dans le sirop et faire cuire à feu doux pendant environ 20 minutes jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Égoutter et conserver le sirop pour le réutiliser ultérieurement.
  •  La pâte du gâteau. 
    • Dans un récipient, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu'à blanchiment (à peu près, car si vous utilisez du sucre complet comme moi, le mélange va jusque s'éclaircir). Cette étape permet d'incorporer de l'air dans la préparation et donc du moelleux. 
    • Ajouter le beurre fondu et la ricotta. Bien mélanger puis ajouter les farines et la levure tamisée. Ajouter les noisettes en poudre, mélanger. Ajouter les coings coupés grossièrement et bien mélanger. 
  •  La cuisson.
    • Faire cuire à 180 degrés durant environ 35/40 minutes. 
  •  Dernière phase de la recette, la dégustation ! Régalez-vous bien ! 

21 octobre 2016

Gateau complet à la Quetsche d'Alsace, Epeautre et Muscovado

Le dimanche, j'adore faire un gâteau ou un dessert pour le goûter. Pour déguster sans trop compter les calories, je vous propose une recette du gâteau au yaourt revisité.



  • Moins d'huile.
  • Moins de sucre et du sucre complet type Muscovado, sucre en provenance de l'île Maurice la plupart du temps, il a un goût très prononcé. Puisqu'il n'est pas raffiné, il conserve toutes les vitamines et les sels minéraux de la canne à sucre. Sa couleur brune colore facilement les préparations. On peut aussi le trouver sous l'appellation Rapadura. 
  • Des farines à indice glycémique bas et complètes pour profiter de tous leurs bienfaits
    • La farine d'épeautre complète T130 : farine rustique qui peut remplacer la farine de blé complet classique, la farine d'épeautre complète (ou de grand épeautre) est aussi riche en protéines.
    • La farine de coco : riche en fibre, sans gluten et sans cholestérol, la farine de coco possède un indice glycémique des plus bas (35 contre 85 pour la farine de blé classique... que l'on ne trouve plus depuis longtemps dans ma cuisine !). Son processus de fabrication commence par le séchage de la pulpe de coco qui est ensuite dégraissée puis broyée. Nous l'achetons directement aux Antilles mais on en trouve de plus en plus en épicerie bio. 
La recette est hyper facile et rapide à réaliser. Cependant, pour un peu plus de moelleux, si vous avez le temps, je vous conseille de monter les blancs en neige.  

Pour un cake classique, j'ai utilisé : 
  • 3 œufs de la ferme
  • 1 yaourt 0% de matière grasse
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 gros bol de quetsches d'Alsace 
  • 150 g de farine d'épeautre complète T 130
  • 50 g de farine de coco 
  • 1/2 paquet de levure sans phosphate
  • 100 g de sucre complet type Rapadura ou Muscovado
  • Quelques amandes et ou noisettes pour parsemer le dessus

Préparation   : 

  • Couper les quetsches en gros quartiers et réserver. 
  • Dans le bol du robot ou dans un saladier, mettre les œufs et le sucre et fouetter jusqu'à ce que ça mousse. Ajouter l'huile d'olive et le yaourt puis mélanger à nouveau. 
  • Ajouter petit à petit les farines additionnées de la levure tout en tamisant. Mélanger progressivement à l'aide d'une maryse. 
  • En dernier, incorporer les quetsches coupées grossièrement au préalable. Nous on adore quand il y a de gros morceaux de fruits dans les gâteaux. 
  • Dans un moule, disposer une feuille de papier sulfurisé (cela éviter de mettre du beurre dans le moule) et verser la pâte. 
  • Faire cuire environ 25 à 35 minutes dans un four à 180 degrés. 
  • Déguster avec gourmandise autour d'un petit thé. Nous avons choisi un thé à l'abricot, miel, macaron et rhum proposé par le Thé des Muses à Strasbourg. C'est un lieu que l'on apprécie pour sa quiétude, sa déco zen, ses bons thés et surtout ses délicieuses tartes et cakes originaux !