17 septembre 2016

Le muffins comme un repas : épeautre, jambon, chèvre et poivron

Nous sommes partis en Italie du Nord pour nos premières vacances en famille avec bébé. Pour le trajet en voiture, j'ai l'habitude de confectionner des petites choses à grignoter en espérant ne pas être tenté par les choses chères et peu saines des aires d'autoroute...

Bon, pour l'aller c'est passer... mais pour le retour, j'ai été comme aspirée par une déflagration provenant d'un superbe bar de Cannobio, servant très tôt chocolat chaud, café et bien sur croissants divins au chocolat noisette et aussi à l'abricot... ahhhhh quel délice !


 Bref, revenons-en à ces muffins semble-t-il très intéressants selon Marie Chioca pour constituer un repas équilibré. J'avais préparé des bâtonnets de légumes pour les accompagner mais si vous êtes sur place, vous pouvez opter pour une belle salade composée ou une poêlée de légumes de saison. 

Résultat : on s'est régalé ! Les muffins sont très goûteux et bien sur l'avantage avec ce type de recette c'est que vous pouvez y mettre tout ce dont vous avez envie : avec différents fromages, végétarien, aux légumes, des épices (essayez par exemple avec la carotte clic ici)...


Pour environ 10 muffins, j'ai utilisé :

  • 120g de farine d'épeautre complète T130 
  • 1/2 paquet de levure 
  • 1 yaourt 0 % de MG 
  • 1/2 pot d'huile d'olive (la prochaine fois j'essayerai de n'en mettre qu'un tiers) 
  • 30g de Parmesan 
  • 3 œufs (la prochaine fois, j'essayerai de n'en mettre que 2)
  • 70g de chèvre frais
  • 3 tranches de jambon aux herbes coupées en dés
  • 5 olives noires aux herbes
  • 1/4 de poivron rouge 
  • Origan
  • Ail, sel, poivre, fenugrec

Préparation :

  • Préchauffer le four à 180 degrés. 
  • Dans un récipient, mettre la farine, le sel, la levure et faire un puits.
  • Dans un bol, mélanger les œufs, l'huile, le yaourt, l'origan, l'ail hachée. 
  • Mettre ce mélange dans le premier récipient. 
  • Ajouter ensuite le jambon coupé en dés, le parmesan râpé, les olives et le poivron coupé en dés. 
  • Ajuster assaisonnement en sel et poivre. Mélanger le tout rapidement. 
  • Ajouter ensuite le chèvre en frais en gros cube sans trop mélanger, ainsi on les retrouvera après la cuisson. 

  • Répartir dans des moules à muffins et mettre quelques graines de fenugrec au-dessus (facultatif bien sur). 
  • Cuire 20 min et déguster chaud, tiède ou froid. 

Conservation : 1 à 2 jours dans une boite hermétique au frais.  




13 août 2016

Salade de sarrasin, betterave crue et feta

L'été est bien là. De beaux et bons rayons de soleil nous caressent le visage et nous profitons du jardin en toute sérénité. Celui-ci a le mérite de nous faire profiter d'un petit bout de verdure en pleine ville et aussi de nous offrir quelques mets à déguster (comme les tomates jaunes de cette recette, par exemple). 

Voici une recette très simple, fraîche, à indice glycémique bas (grâce au sarrasin et à la betterave crue  dont l'indice glycémique grimpe lorsqu'elle est cuite) et pleine de protéines apportées par le sarrasin. Son petit goût de noisette est vraiment très sympathique !
 

Pour 2/3 personnes, j'ai utilisé :
  • 180g de sarrasin cuit, refroidit et égrainé (se trouve facilement en magasin bio)
  • 50g de fêta
  • 3 petites betteraves crues
  • 1/4 de poivron rouge
  • Quelques petites tomates jaunes allongées
  • Persil plat et frisé
  • Sel, poivre 
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive 

Préparation :
  • Préparer le sarrasin
    • Le laver, le faire cuire dans de l'eau bouillante salée pendant 15 minutes (en général, 1 volume de sarrasin pour 2 volume d'eau). Rajouter de l'eau si cela colle un peu dans la casserole en cours de cuisson. 
    • Laisser bien refroidir et égrainer. 
  • Couper les légumes
    • Couper les petites tomates en 4. 
    • Avec un économe à fine peau, vous pouvez retirer la peau du poivron puis ensuite, le couper en tout petit dés. 
    • Éplucher les betteraves crues, les rincer et les râpées. 
    • Hacher le persil. 
  • Dans un saladier
    • Mettre le sarrasin égrainé puis ajouter une cuillère à soupe d'huile d'olive de qualité. 
    • Ajouter tous les ingrédients restants : le persil, le poivron rouge en dés, la betterave crue râpée, les tomates jaunes coupées en 4 et la fêta émiettée.
  • Pour finir, assaisonner à votre convenance et dresser la salade dans un joli plat. 
 

 Facultatif : vous pouvez faire torréfier quelques noisettes concassées et les ajouter à la salade, cela rehaussera le goût du sarrasin. 

24 juillet 2016

Cookies à la farine de sarrasin, chocolat blanc et figue

Cette recette de cookies a été particulièrement appréciée par le comité des Petits Gourmets de la Robertsau. La farine de sarrasin apporte vraiment un goût particulier qui change des cookies classiques. Le chocolat blanc apportant déjà beaucoup de sucrosité, il est inutile de rajouter un sucre quelconque dans la recette. Ce chocolat a aussi le mérite d'adoucir le côté un peu brut de la farine de sarrasin.

Pour 15 cookies, j'ai utilisé :
  • 75g de farine de petit épeautre (vous pouvez utiliser une farine classique)
  • 75g de farine de sarrasin (appelée aussi "blé noir" même si elle n'a rien à voir avec le blé puisqu'elle est sans gluten et à indice glycémique bas)
  • 60g de beurre mou demi-sel au cristaux de sel (beurre mou donc ramolli pendant 1h30 à 2h environ à l'air ambiante et SURTOUT PAS de beurre fondu au micro-ondes par exemple. La consistance ne sera pas la même si votre beurre est fondu).
  • 1 œuf
  • ½ cuillère à café de levure
  • 60g de chocolat blanc
  • 60g d'amandes concassées grossièrement ou autre fruits secs (noisettes...)
  • 30g de figues séchées

Préparation


  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Mélanger tous les ingrédients sauf les figues, le chocolat blanc et les amandes à l'aide d'une cuillère en bois. Vous pouvez terminer à la main, comme si vous pétrissiez une pâte.  
  • Puis quand tout est bien mélangé, incorporer les figues, les amandes et le chocolat blanc, le tout hâché grossièrement.

  • Recouvrir une plaque de papier cuisson et faites des tas espacés de cette préparation.

  • Enfourner dans votre four à 180°C pendant 8 à 10 minutes maximum (à la sortie du four les cookies sont mous, c'est normal ils vont se durcir en se refroidissant). 
  • Conservation : quelques jours dans une boite hermétique ou un bocal en verre. 

A déguster avec un délicieux thé ! 

14 juillet 2016

Féra du Léman au citron "cuit à l'assiette" et chronique savoyarde

 Un samedi matin au marché... et quelques minutes plus tard j'étais transportée dans les Alpes...

Le poissonnier me proposa de cuisiner de la Fera du Léman. Cela me rappelait mes multiples incursions en Savoie et Haute Savoie où j'aime tant aller marcher et profiter des magnifiques montagnes. C'est aussi une région où l'on mange très bien ! Et non, il n'y a pas que la tartiflette dans les Alpes ;-)


J'ai eu le plaisir de déguster de délicieux plats au Restaurant des Gorges de la Diosaz (clic). Situés sur la commune des Houches, juste à côté des Gorges de la Diosaz (à faire au passage, la ballade dans les gorges durent environ 1h/1h30 et c'est magnifique!), le restaurant est classé Gault & Millau ainsi que "Bib Michelin", l'équivalent du Guide Michelin mais avec un rapport qualité prix très intéressant. C'est dans ce restaurant que j'ai dégusté pour la première fois de la Fera du Léman. 

C'est une très bonne adresse gastronomique où vous pouvez aussi dormir puisqu'il y a un hôtel attenant. Cependant, pour l'avoir testé il y a quelques années, je préfère largement les chambres d'hôtes dont celle de la Ferme d'Emilienne située sur les hauteurs de Sallanches. Si vous voulez jeter un œil, voici le site de la Ferme d'Emilienne clic ici

En faisant quelques recherches pour savoir comment cuisiner au mieux ce poisson, je suis arrivée sur un blog d'un Chef de Cuisine que je ne connaissais pas, Stéphane Décotterd. Son blog est très sympa car il propose des recettes inventives très simples à réaliser avec les explications nécessaires.

Pour cette recette, on utilise une technique de cuisson entre deux assiettes placées au dessus d'une casserole d'eau bouillante. C'est une technique intéressante car la chair reste bien tendre, c'est inratable comme le précise le Chef Décotterd. Pour accompagner le poisson, j'ai réalisé aussi une sauce beurre blanc. Nous avons dégusté le tout avec une poêlée de courgette et patate douce.

Pour deux personnes, j'ai utilisé : 
  • 2 filets de Féra frais désarrêtés 
  • 1 citron non traité
  • 2 branches de thym
  • Huile d'olive
Pour la sauce au beurre blanc, j'ai utilisé :
  • 1 dl de vin blanc
  • le jus d'un citron 
  • le jus d'une orange
  • 1 oignon (normalement on utilise de l’échalote c'est meilleur)
  • 60g de beurre très froid coupés en dés et placés au congélateur pendant 2/3 minutes
  • Un peu de thym
  • Sel, poivre

Préparation 

Pour le beurre blanc :

  • Réunir dans une casserole le jus d’orange et de citron, le vin blanc, le thym et l’oignon finement ciselé. Porter à ébullition et réduire des trois-quarts. 
  • Ajouter progressivement le beurre bien froid en fouettant énergiquement jusqu’à obtention d’une texture lisse.
  • Assaisonner avec une pincée de sel et de poivre. Passer dans un chinois pour retirer les oignons (que vous pouvez servir à part) et réserver. Pour maintenir la sauce au chaud, vous pourrez placer la casserole au dessus des assiettes (voir la photo plus bas)

Pour la Féra cuit à l'assiette : 

  • À l’aide d’un pinceau, badigeonner une grande assiette plate d’huile d’olive. Ajouter un demi-zeste de citron et disposer les branches de thym. 
  • Y déposer les filets de féra préalablement assaisonnés de sel.
    Sur les filets de féra, râper le restant des zestes de citron et arroser d’un filet d’huile d’olive.
  • Recouvrir d’une seconde assiette et poser le tout sur une casserole d’eau bouillante.
  • Laisser cuire le poisson 4 à 5 minutes selon l’épaisseur, puis le retourner et poursuivre la cuisson à nouveau 4 minutes.
  • Dans les assiettes chaudes, verser deux cuillères à soupe de beurre blanc. Déposer le filet de féra et garnir avec quelques dés de légumes.  



- Bonne dégustation -  

Vraiment sympa cette recette que l'on peut refaire avec n'importe quel filet de poisson. Merci au Chef Décotterd pour cette belle recette. 


Les bonnes adresses citées dans l'article 





24 juin 2016

Que faire avec des fanes de betteraves ? Tarte salée aux fanes et tiges de betteraves à la ricotta

Samedi dernier, je me suis rendue chez mon maraîcher habituel. Il disposait de très jolies bottes de betteraves toutes fraîches. Lorsqu'il me demandait si je souhaitais garder ou retirer les fanes, je lui dis simplement que je ne saurai pas vraiment quoi en faire. Il me répondit qu'il semblerait que cela se cuisine comme les épinards. Ok ! Alors je vais tester !

Voici aujourd'hui une recette zéro déchet, on utilise les fanes mais aussi les tiges de la botte de betteraves. En plus c'est super joli à regarder ce beau vert et ce joli pourpre. Vous verrez la ricotta va virer au rose en la mélangeant, c'est tout mignon ! 


Vous savez quoi ? C'est la première recette que je publie depuis que ma mini gourmet est arrivée dans notre nid douillet ! Cela me fait plaisir de la partager avec vous. Vous pouvez bien sur varier les fromages, utiliser de la crème liquide et faire un appareil à quiche en y ajoutant des œufs, varier les farines pour la pâte salée ou utiliser une pâte brisée déjà faite ;-) 

Servie avec une salade, la tarte sera délicieuse et moelleuse ! La fane de betterave est moins astringente que l'épinard mais dégage la même odeur à la cuisson ;-) Une belle découverte.

Ingrédients :

Pour la pâte salée, j'ai utilisé :
  • 185g de farine d'épeautre
  • 5cl d'huile d'olive au basilic ou autre huile à votre convenance
  • 7cl d'eau tiède 
  • Sel, Poivre 
  • Les fanes et tiges d'une botte de betteraves crues
  • 200g de ricotta (11% de Matière Grasse)
  • 100g de Corsica Brebis ou autre fromage pour faire gratiner le dessus
  • 1 gousse d'ail 
  • Sel, poivre

Préparation :

  •  Couper les tiges de la botte de betteraves. Bien laver les tiges et les feuilles afin de retirer le sable et la terre. Vous pouvez aussi laisser tremper quelques minutes les feuilles et les tiges coupées en petits dés (un peu comme la rhubarbe) dans un mélange eau froide et vinaigre blanc. Égoutter. 


  • Dans une grande casserole, mettre un fond d'eau bouillante. Ajouter les fanes et les tiges, laisser cuire à couvert pendant 10 minutes jusqu'à ce que cela semble fondant. Égoutter.  
  • Réaliser la pâte salée. Dans un saladier, mettre la farine, le sel, le poivre, faire un puits. Ajouter l'eau tiède et l'huile puis mélanger jusqu'à former une belle boule. Étaler la pâte dans un moule à tarte ou sur une plaque. Piquer à la fourchette le fond. 
  •  Dans un saladier, mélanger les fanes et les tiges cuites ainsi que la ricotta, le sel, le poivre et l'ail pressé. 
  • Répartir le mélange sur la pâte salée et ajouter des morceaux de fromage au dessus pour faire gratiner le tout. Moi j'ai utilisé 100g de Corsica Brebis. 
  • Enfourner pour 30 minutes à 180 degrés.



Bonne dégustation !  

D'autres recettes avec la betterave ici : 


10 avril 2016

Muffins extra moelleux à la pâte de pistache et à la figue

Le muffin restent une gourmandise si simple et rapide à faire que j'aime le revisiter à l'infini. Vous utilisez la pâte de base et vous changez la ou les farines, le ou les types de sucre, les fruits que vous mettrez à l'intérieur (secs, frais...) et aussi pourquoi pas changer le type de lait (amande, avoine...) pour réaliser une version 100 % inédite.


Ce que j'aime aussi dans cette recette, c'est que c'est ultra rapide et inratable. On mélange quasiment tous les ingrédients sans les amalgamer complètement. Je vous rappelle que la réussite du muffins réside dans le fait que l'on aperçoit encore des endroits avec de la farine après avoir mélanger grossièrement le tout. Ensuite on enfourne de suite ! et on déguste de suite ou on les conserve facilement plusieurs jours dans une boite hermétique ou un bocal en verre.

Ingrédients, j'ai utilisé :
Pour 6 Muffins
  • 50g de farine de riz complet 
  • 50g de farine de blé classique
  • 50g de farine de blé semi complète T110
  • 45g de sucre 
  • 2 cuillères à café de confiture de figue maison
  • 1/2 sachet de levure chimique 
  • 1 œuf
  • 1 grosse figue séchée
  • 6 cuillères à café de pâte de pistache Oliviers & Co (ici)
  • 125ml de lait 
  • Quelques amandes effilées et ou graines pour décorer le dessus des muffins 

Préparation :

  • Préchauffer le four à 180 degrés. Dans un saladier, mélanger, les farines, le sucre, le sel et la levure.
  • Dans un autre récipient, mélanger le beurre salé fondu, l’œuf et le lait. 
  • Ajouter, en vrac, sans remuer, la confiture de figue.
  • Verser le mélange liquide sur le mélange sec et mélanger sans trop remuer (la pâte ne doit pas être lisse, la présence de grumeaux est normal pour que les muffins soient bien moelleux).
  • Dans les moules, mettre une cuillère à soupe de pâte. Ajouter une cuillère à café de pâte de pistache Oliviers and Co au milieu. 
  •  Découper la figue en 4 ou 6 petits morceaux selon sa taille. Mettre un ou deux petits morceaux de figues sur la pâte de pistache.
  • Rajouter une cuillère à soupe de pâte à muffins au dessus. 
  • Parsemer d'amandes effilées ou de graines diverses pour décorer les muffins
  • Enfourner pendant 15 à 20 minutes, vérifier la cuisson en plantant un couteau, s'il ressort sec, c'est que c'est cuit. Faire refroidir sur une grille avant de déguster avec gourmandise !

3 avril 2016

Mini kougelhopf, bresaola, oignon à la truffe blanche et noix

Voilà, cela fait des mois que Monsieur Gourmet me réclame des kougelhopf salés... à chaque fois que je fais du pain ou une pâte levée, je lui dis "regarde regarde, ma pâte a super bien montée!" et il me répond "oui oui, c'est bien ("oh la la elle est encore en train de me montrer que son pain a bien monté .. quelle rigolote cette Madame Gourmet !") mais ils sont où mes kougelhopf salés Madame Gourmet ?!" 


C'est vrai que j'ai eu du mal à m'y mettre. La pâte a kougelhopf est assez longue à élaborer avec ses trois levées. En plus, je dois vous avouer que j'avais la crainte de la cuisson car actuellement nous ne disposons que d'un four d'appoint électrique qui me laissait de gros doutes quant à sa performance !

De plus, Monsieur Gourmet est un très très grand fan des mini kougelhopf vendus à la boutique "La maison du Kougelhopf" située rue du Dôme à Strasbourg. Il faut dire qu'ils sont vraiment bons, supers moelleux, avec un super goût de noix grillée et de lardons fumés. Pour les pâtisseries, ils sont aussi très fort : elles sont plutôt traditionnelles et servies en grosse part mais cela à son charme. 

Enfin, cette semaine, je me suis lancée. J'avais déjà testé la recette de Kougelhopf de Christophe Felder en version sucrée en la suivant à la lettre. Naturellement, j'ai recherché sa recette en version salée que je me suis permise d'agrémenter en fonction de ce que j'avais à la maison. 

J'ai volontairement retirer le fromage qui ne nous a pas manqué. J'étais même étonnée de lire qu'il y avait de l'emmental dans les mini kougelhopf salés. A la place des lardons fumés, j'ai utilisé une délicieuse bresaola italienne et une compotée d'oignons que j'ai réalisé avec un peu d'huile de truffe blanche (rapportée d'Italie) déglacée avec un tout petit peu de Riesling. 

Passée l'étape des trois levées, j'ai commencé à paniquer pour la cuisson. Non, en fait je me suis mise devant le four et j'ai prié... Pitié petit four d'appoint, soit sympa, cuit correctement mes petits cadeaux pour Monsieur Gourmet ! 

Résultat bluffant ! Je ne sais pas si ce four a entendu mes paroles mais en tout cas, les mini kougelhopfs sont particulièrement moelleux. J'ai même eu l'impression qu'aucune de mes pâtes levées jusque là n'avaient été aussi bien réussi en terme de texture... ou peut-être est ce  la magie de la grossesse qui m'octroie beaucoup de patience et qui me fait cuisiner différemment ?! 

Bref, une belle réussite et un Monsieur Gourmet super content, que demander de plus ?! Les bonheurs sont parfois si simples !

Pour 12 mini kougelhopfs salés revisités, j'ai utilisé : 

LE LEVAIN
  • 6g de levure de boulanger déshydratée 
  • 35g d'eau minérale à température ambiante 
  • 50g de farine de blé T65
LA PÂTE
  • 100g de farine de blé et seigle du Moulin Waldmuhle (Remi Jung) 
  • 125g de farine de blé T 65 
  • 1 œuf
  • 125g de lait demi écrémé à température ambiante  
  • 10g de sucre complet (type Rapadura)
  • 1 cuillère à café de sel marin 
  • 65g de beurre demi sel 
LA GARNITURE
  • 3 oignons (ou 90g de compotée d'oignons au final)
  • 2 cuillères à soupe d'huile à la truffe blanche d'Italie
  • Sel, poivre 
  • 60g de Bresaola 
  • 1 poignée de noix 
  • 1 gousse d'ail fumée 
  • 5cl de vin blanc Riesling (facultatif)
 FINITION
  • Quelques amandes ou noix

Préparation 

LE LEVAIN 

  • Dans le bol du robot, mettre la levure de boulanger et l’eau à température ambiante. 
  • Ajouter 50 g de farine T 65. Bien mélanger à la spatule ou à la main pour obtenir une petite boule de pâte ferme.
  • Recouvrir le levain de 225 g de farine (mélangée ou pas), sans remuer. Laisser pousser à l'abri des courants d'air (j'aime bien le mettre dans le four comme ça, aucune chance qu'il soit troublé) durant une bonne demi heure.
  • En attendant, vous pouvez préparer les garnitures. 
    • Couper la bresaola en fines lamelles
    • Hacher les noix grossièrement 
    • Préparer la compotée d'oignons. Dans une poêle, disposer une à deux cuillères à soupe d'huile à la truffe blanche et faire revenir les oignons émincés avec l'ail. Saler et poivrer. Une fois que les oignons ont bien sués, déglacer la préparation avec un peu de vin blanc ou d'eau et recouvrir environ 5/10 minutes à feu doux afin de faire compoter le tout. Faire refroidir à température ambiante en disposant la préparation dans une grande assiette froide. 

 LA PATE
  • Lorsque le levain a poussé, la farine qui le recouvre doit avoir craquelé sur le dessus (comme sur la photo)
  • Déposer l’œuf au dessus, le lait, le sucre, le sel et le beurre mou (ramolli à température ambiante) coupé en petits dés
  •  Pétrir la pâte avec l'ustensile pétrin pendant environ 10 min : 4 minutes sur vitesse 2/3 (lentement) puis durant 4/5 min à vitesse plus rapide, sur 4/5 par exemple (mon robot va jusque 6)
  • Si votre pâte vous semble trop humide, n'hésitez pas à rajouter deux ou trois cuillères à café de farine. 
  • Ajouter les garnitures à la préparation et bien mélanger le tout. 
  • Couvrir la pâte avec un torchon humide recouvert d'un torchon sec et laisser pousser la pâte pendant minimum 1 h, à température ambiante. J'ai laissé la pâte lever pendant 3 heures dans le four fermé. La pâte doit bien doubler de volume. 
  • Dégazer la pâte et la disposer sur le plan de travail fariné.  Découper la pâte en 12 morceaux et former de petites boules. J'ai fait des boules d'environ 60g pour le moule à mini kougelhopf et des boules d'environ 80g pour le moule à muffins légèrement plus large.
  • Déposer quelques amandes ou noix au fond de chaque empreinte à kougelhopf ou à muffins. 
  • Mettre chaque boule au fond de chaque empreinte en appuyant légèrement avec les doigts farinés. Laisser pousser au moins 1 h à température ambiante ou dans le four fermé recouvert d'une feuille de papier sulfurisé afin d'éviter que la pâte sèche. 
CUISSON
Lorsque les mini kouglofs sont bien gonflés jusqu’au-dessus, les cuire 25 min à 170°C (four préchauffé).

Régalez-vous ! 

Conservation : plusieurs jours dans une boite hermétique. En les repassant un peu au four, ce sera juste parfait !